La première ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker lors de leur conférence de presse commune ©AFP - JOHN THYS
La première ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker lors de leur conférence de presse commune ©AFP - JOHN THYS
La première ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker lors de leur conférence de presse commune ©AFP - JOHN THYS
Publicité
Résumé

La première ministre britannique Theresa May et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker n'ont pas réussi à conclure un premier accord aujourd'hui à Bruxelles. Parmi les points d'achoppement, la facture à régler par le Royaume-Uni et la frontière irlandaise en Ulster.

avec :

Elvire Fabry (Chercheuse en charge de la politique commerciale à l'institut Jacques Delors, spécialiste de l'action extérieure de l'UE et des négociations TTIP).

En savoir plus

Le Brexit va-t-il entraîner le retour d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord, qui fait partie du Royaume-Uni, et la République d'Irlande, qui elle est membre de l'Union européenne ? Le DUP, le parti unioniste nord-irlandais, refuse que l'Ulster hérite d'un statut spécial qui l'isolerait du Royaume-Uni. Or, Theresa May a besoin du DUP pour gouverner à Londres. Nous en parlerons avec notre invitée, Elvire Fabry, chercheur senior à l'Institut Jacques Delors.

Pour Elvire Fabry, les discussions sur le Brexit progressent malgré ce nouveau contretemps

4 min

En Allemagne, le SPD accepte de discuter avec Angela Merkel pour former une nouvelle coalition à Berlin. La chancelière a besoin des sociaux-démocrates pour éviter de nouvelles élections au Bundestag. La correspondance de Cyril Sauvageot dans ce journal.  

Publicité

Vague nationaliste en Corse, plus de 45% au premier tour des territoriales. En face, les adversaires de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni n'arrivent pas à faire front commun. Les négociations ont échoué aujourd'hui entre les deux listes de droite. Nous ferons le point avec Cyril Graziani.