Quatroze personnes comparaissent devant la Cour d'assises spéciale de Paris pour leur implication présumée dans les attentats de janvier 2015
Quatroze personnes comparaissent devant la Cour d'assises spéciale de Paris pour leur implication présumée dans les attentats de janvier 2015 ©AFP - Benoit Peyrucq
Quatroze personnes comparaissent devant la Cour d'assises spéciale de Paris pour leur implication présumée dans les attentats de janvier 2015 ©AFP - Benoit Peyrucq
Quatroze personnes comparaissent devant la Cour d'assises spéciale de Paris pour leur implication présumée dans les attentats de janvier 2015 ©AFP - Benoit Peyrucq
Publicité

Après les avocats du principal accusé, Ali Riza Polat, la cour d'assises spéciale de Paris a vécu ce mercredi la suite des plaidoiries de la défense. Quatorze personnes sont jugées pour leur implication présumée dans les attentats de janvier 2015.

Avec
  • Samuel Ribot Journaliste, correspondant à Paris du quotidien Les Nouvelles calédoniennes

L'Union européenne a présenté ce mercredi son plan pour renforcer ses moyens de lutte contre le terrorisme. Ce plan comprend plusieurs mesures censées renforcer le mandat d'Europol, l'agence de coopération policière entre les États membres. Sa présentation intervient après les attentats survenus récemment en France et en Autriche. Bruxelles met en avant la menace plus que jamais présente du terrorisme islamiste, alors qu'à Paris le procès des attentats de janvier 2015 s'est poursuivi avec la suite des plaidoiries de la défense.

Les autres titres du journal

Avec près de 15 000 nouvelles contaminations à la Covid-19 recensées en 24 heures en France, force est de constater que les objectifs édictés par le gouvernement pour desserrer la contrainte sanitaire sont loin d'être atteints. On saura ce jeudi si le gouvernement allège ou renforce les contraintes sanitaires. Les dirigeants de salles de cinéma, entre autres, sont suspendus à ces annonces.

Publicité

La Nouvelle-Calédonie est toujours en proie à des barrages et à des blocages. Depuis plusieurs jours, l'archipel est la proie d'une flambée de violence autour du sort de sa filière minière, essentielle pour son économie. La vente par le groupe brésilien Vale de son usine de nickel à un consortium calédonien et international suscite l'opposition des indépendantistes et des autorités kanak. Invité de ce journal, le correspondant à Paris du quotidien Les Nouvelles calédoniennes, Samuel Ribot, décrit la situation sur place.

Samuel Ribot : "Il ne faut pas perdre de vue que cette crise intervient dans le contexte politique très particulier de la consultation référendaire"

5 min

Les Nations-Unies et l'Éthiopie ont trouvé un accord pour mener des missions conjointes d'évaluation humanitaire dans la région séparatiste du Tigré. Cette annonce intervient alors que l'ONU alerte sur le sort des populations réfugiées et déplacées, en annonçant que mi 2020, 80 millions de réfugiés ont été recensés. C'est un record.