Depuis le début de la guerre, l'île aux serpents est devenu pour beaucoup la preuve de la combattivité des Ukrainiens. ©AFP - AFP / Satellite image ©2022 Maxar Technologies
Depuis le début de la guerre, l'île aux serpents est devenu pour beaucoup la preuve de la combattivité des Ukrainiens. ©AFP - AFP / Satellite image ©2022 Maxar Technologies
Depuis le début de la guerre, l'île aux serpents est devenu pour beaucoup la preuve de la combattivité des Ukrainiens. ©AFP - AFP / Satellite image ©2022 Maxar Technologies
Publicité
Résumé

Un caillou dans la chaussure de Moscou, ou plus exactement quelques hectares au large de la mer noire. L'île aux serpents, dont l'armée russe confirme s'être retirée. Une victoire aussi importante que symbolique pour l'Ukraine.

avec :

Olivier Rouquan (politologue, enseignant-chercheur en sciences politiques et chercheur associé au CERSA (Centre d'Etudes et de Recherches de Sciences Administratives et Politiques)).

En savoir plus

Malgré les difficultés de l'armée ukrainienne dans l'est, face à une armée russe qui ne cesse de gagner du terrain dans la région de Lougansk, Kiev peut en revanche se prévaloir d'une victoire sur le terrain : celle d'avoir repris l'Ile aux serpents. Ce petit morceau de terre de 17 hectares situé en Mer noire à quelques dizaines de kilomètres des côtes ukrainiennes. C'est un caillou très disputé, un symbole même.

6 min

Les autres titres du journal

Après les armes et l’avortement, c'est un nouveau revirement majeur à l'actif de la Cour suprême américaine : l'instance ultra-conservatrice décide de limiter l'action de Washington pour le climat.

Publicité

En France, l'arithmétique s'est donc imposée comme prévu, à l'Assemblée nationale. Le député insoumis Eric Coquerel élu président de la prestigieuse Commission des finances face au candidat du RN Jean-Philippe Tanguy.

Que dire de la physionomie du nouvel hémicycle ? On en parle avec l'invité de ce journal, le politiste Olivier Rouquan.

Olivier Rouquan "Le centre de gravité se déplace entre l'exécutif à Matignon et l'Assemblée nationale"

5 min