Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'étaient rencontrés une première fois le 19 septembre dernier à New York lors de l'Assemblée Générale de l'ONU
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'étaient rencontrés une première fois le 19 septembre dernier à New York lors de l'Assemblée Générale de l'ONU
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'étaient rencontrés une première fois le 19 septembre dernier à New York lors de l'Assemblée Générale de l'ONU ©AFP - LUDOVIC MARIN
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'étaient rencontrés une première fois le 19 septembre dernier à New York lors de l'Assemblée Générale de l'ONU ©AFP - LUDOVIC MARIN
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'étaient rencontrés une première fois le 19 septembre dernier à New York lors de l'Assemblée Générale de l'ONU ©AFP - LUDOVIC MARIN
Publicité
Résumé

Le président turc sera reçu demain à l'Elysée par Emmanuel Macron. Il s'agit de sa première visite en France depuis le coup d'Etat avorté de juillet 2016 en Turquie.

avec :

Guillaume Perrier (journaliste spécialiste de la Turquie, auteur du livre "Dans la tête de Recep Tayyip Erdogan").

En savoir plus

Depuis, le pays a sombré dans la répression. La justice aux ordres d'Erdogan a jeté en prison des dizaines de milliers d'opposants politiques. D'autres, encore plus nombreux, ont perdu leur travail. Dans ce journal, les explications de Marie-Pierre Vérot et le commentaire de notre invité, le journaliste Guillaume Perrier, auteur d'un livre sur le président turc, "Dans la tête de Recep Tayyip Erdogan", à paraître le 10 janvier chez Solin/Actes Sud.

Pour Guillaume Perrier, Erdogan a besoin de la France pour sortir de son isolement international

4 min

La crise migratoire, l'un des principaux enjeux de la politique extérieure de la France en 2018. Emmanuel Macron a présenté aujourd'hui ses premiers vœux au corps diplomatique. Les explications de Nabila Amel.  

Publicité

Dans cette édition également, la question des jihadistes français capturés par les Irakiens ou les Kurdes syriens. La France souhaite qu'ils soient jugés sur place lorsque c'est possible. Nous ferons le point avec Charlotte Piret.

Références

L'équipe

Nathalie Lopes
Réalisation
Stanislas Vasak
Journaliste
Caroline Bennetot
Réalisation