Emmanuel Macron à la rencontre des habitants du quartier de Bourtzwiller à Mulhouse ©Maxppp - Darek SZUSTER, PHOTOPQR/L'ALSACE
Emmanuel Macron à la rencontre des habitants du quartier de Bourtzwiller à Mulhouse ©Maxppp - Darek SZUSTER, PHOTOPQR/L'ALSACE
Emmanuel Macron à la rencontre des habitants du quartier de Bourtzwiller à Mulhouse ©Maxppp - Darek SZUSTER, PHOTOPQR/L'ALSACE
Publicité
Résumé

Le président a dévoilé à Mulhouse ses premières mesures contre l'islam radical : la France n'accueillera plus des "imams détachés" envoyés par des pays étrangers. Emmanuel Macron a aussi annoncé la fin des ELCO (enseignements de langue et culture d'origine) avant de dénoncer l'influence turque.

avec :

Claire Lacroix (Responsable de l'information au sein de l'ONG chrétienne Portes ouvertes).

En savoir plus

Emmanuel Macron avait promis des mesures fortes contre le séparatisme islamiste à l'occasion de son déplacement à Mulhouse. Et de fait, le président a annoncé ce soir des décisions qui ne manqueront pas d'alimenter la polémique.  Il limite les influences étrangères sur les musulmans français en interdisant les "imams détachés", et il met un terme à des programmes scolaires qui échapperaient au contrôle de l'Education nationale, comme le programme ELCO. Emmanuel Macron a aussi dénoncé l'influence de la Turquie du président islamo-conservateur Erdogan sur les élèves franco-turcs. "On ne peut pas avoir les lois de la Turquie sur le sol de France", a dit le chef de l'Etat en réponse à une question de notre envoyée spéciale Rosalie Lafarge.

La mise en garde d'Emmanuel Macron à la Turquie

52 sec

Emmanuel Macron lors de son déplacement à Mulhouse : "L'islam politique n'a pas sa place en France"
Emmanuel Macron lors de son déplacement à Mulhouse : "L'islam politique n'a pas sa place en France"
© AFP - SEBASTIEN BOZON / POOL

LES AUTRES TITRES DU JOURNAL

Publicité

L'activiste russe Piotr Pavlenski et sa compagne française Alexandra de Taddeo ont retrouvé la liberté ce soir. Mais tous deux sont mis en examen pour "atteinte à la vie privée" dans l'affaire Griveaux. La justice leur reproche d'avoir joué un rôle décisif dans la diffusion des vidéos sexuelles qui ont poussé Benjamin Griveaux à renoncer à la mairie de Paris. Les explications de Florence Sturm.

Les massacres de chrétiens se multiplient au Burkina Faso. Une vingtaine de personnes ont été tuées ce week-end dans l'attaque d'une église protestante à Pansi dans le nord du pays. L'an dernier, une cinquantaine de chrétiens burkinabés avaient déjà été assassinés. Des attaques attribuées aux groupes jihadistes qui sévissent dans la région sahélienne, malgré l'opération Barkhane qui mobilise plus de 5000 soldats français.  Invitée de ce journal, Claire Lacroix, responsable de l'information au sein de l'ONG chrétienne Portes ouvertes.

Un homme prie dans une chapelle de la cathédrale de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le 1er mai 2019
Un homme prie dans une chapelle de la cathédrale de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le 1er mai 2019
© AFP - GODONG / BSIP

Claire Lacroix revient sur la situation dramatique des chrétiens du Burkina Faso

7 min

La Russie ferme son territoire aux ressortissants chinois. Moscou réagit vivement à la crise du coronavirus qui a déjà fait près de 1900 morts en Chine. La correspondance de Claude Bruillot.

Références

L'équipe

Annie Brault
Collaboration
Nathalie Lopes
Collaboration
Stanislas Vasak
Journaliste
Caroline Bennetot
Collaboration
Mathieu Laurent
Journaliste