"Praljak n'est pas un criminel. Je rejette votre verdict", a déclaré Slobodan Praljak avant d'avaler une fiole de poison ©AFP
"Praljak n'est pas un criminel. Je rejette votre verdict", a déclaré Slobodan Praljak avant d'avaler une fiole de poison ©AFP
"Praljak n'est pas un criminel. Je rejette votre verdict", a déclaré Slobodan Praljak avant d'avaler une fiole de poison ©AFP
Publicité
Résumé

En pleine audience du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, Slobodan Praljak a sorti une fiole de poison avant de l'avaler. Les juges de La Haye venaient de confirmer en appel sa condamnation à vingt ans de prison pour crimes contre l'humanité.

avec :

Philippe Hugon (directeur de recherche à l'IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques), spécialiste de l'Afrique).

En savoir plus

Agé de 72 ans, Slobodan Praljak était l'un des principaux responsables militaires des Croates de Bosnie dans les années 90. Le TPIY l'avait reconnu coupable d'avoir participé au "nettoyage ethnique" des Bosniaques musulmans. 

Antoine Mouteau revient sur les circonstances du suicide de Praljak

1 min

Emmanuel Macron défend sa politique africaine sur RFI et France 24. Depuis Abidjan, le président a dit vouloir aider les jeunes Africains en sortant du colonialisme et du paternalisme. Nous en parlerons avec notre invité, le chercheur Philippe Hugon, spécialiste de l'Afrique.  

Publicité

Pour Philippe Hugon, ce voyage d'Emmanuel Macron en Afrique marque une rupture dans la relation franco-africaine

5 min

Aux Etats-Unis, la chaîne CBS licencie l'une de ses stars, Matt Lauer, accusé de harcèlement sexuel par l'une de ses collaboratrices. Les explications de notre correspondant à Washington Grégory Philipps.