Benjamin Netanyahu en campagne au marché de Mahane Yehuda, à Jérusalem, ce lundi 22 mars 2021.
Benjamin Netanyahu en campagne au marché de Mahane Yehuda, à Jérusalem, ce lundi 22 mars 2021.
Benjamin Netanyahu en campagne au marché de Mahane Yehuda, à Jérusalem, ce lundi 22 mars 2021. ©Maxppp - Abir Sultan / EPA
Benjamin Netanyahu en campagne au marché de Mahane Yehuda, à Jérusalem, ce lundi 22 mars 2021. ©Maxppp - Abir Sultan / EPA
Benjamin Netanyahu en campagne au marché de Mahane Yehuda, à Jérusalem, ce lundi 22 mars 2021. ©Maxppp - Abir Sultan / EPA
Publicité
Résumé

Demain, quatrième scrutin législatif en moins de deux ans en Israël, et peut-être une issue offerte à une scène politique plus fragmentée plus que jamais.

avec :

Christelle Gras-Le Guen (Professeure des Université en pédiatrie, chef du service de pédiatrie générale et des urgences pédiatriques, hôpital Mère Enfant, CHU Nantes).

En savoir plus

Ce scrutin s'annonce comme un référendum pour ou contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Les uns vantent son bilan économique. Les autres rappellent qu'il est poursuivi pour corruption, fraude et abus de confiance, et que les inégalités sociales ne cessent de s'accentuer.

Cet après-midi, Benjamin Netanyahu a fait un déplacement de campagne au coeur de Jérusalem Ouest, au shouk (marché) de Mahane Yehuda.

Publicité

À réécouter : En Israël, des élections pour ou contre Benjamin Netanyahu

Les autres titres du journal

L'ambassadeur de Chine en France convoqué par le quai d'Orsay  après avoir insulté le chercheur Antoine Bondaz. Pékin par ailleurs sanctionnée pour ses persécutions des Ouïghours.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Réunion ce soir à Matignon sur la santé mentale. Invitée de ce journal : Christelle Gras-Le Guen, Professeure des Université en pédiatrie, chef du service de pédiatrie générale et des urgences pédiatriques, hôpital Mère Enfant, du CHU de Nantes :

Christelle Gras-Le Guen : "Les tout-petits ont des troubles du sommeil, des difficultés à manger et les plus grands peuvent avoir des symptômes plus d'anxiété, parfois des idées noires et parfois même des gestes suicidaires."

5 min

Enfin, l'ouverture à Paris du procès du saccage de l'Arc de triomphe lors d'une manifestation de "gilets jaunes" en décembre 2018.

À réécouter : Saccage de l'Arc de Triomphe par des "gilets jaunes" : dix personnes devant le tribunal correctionnel de Paris à partir de ce lundi