Alexeï Navalny lors de son procès à Moscou le 20 février 2021
Alexeï Navalny lors de son procès à Moscou le 20 février 2021
Alexeï Navalny lors de son procès à Moscou le 20 février 2021 ©AFP - KIRILL KUDRYAVTSEV
Alexeï Navalny lors de son procès à Moscou le 20 février 2021 ©AFP - KIRILL KUDRYAVTSEV
Alexeï Navalny lors de son procès à Moscou le 20 février 2021 ©AFP - KIRILL KUDRYAVTSEV
Publicité
Résumé

Le Covid et la vaccination ne seront pas les seuls dossiers abordés dès ce jeudi : Alexeï Navalny, l'opposant n°1 à Vladimir Poutine, détenu dans une colonie pénitentiaire à l'est de Moscou, subit des marches forcées dans la neige & des réveils nocturnes pour réciter des textes de loi.

En savoir plus

L'UE se penche, de nouveau, sur le sort d'Alexeï Navalny : les proches de l'opposant principal à Vladimir Poutine se disent inquiets face à la détérioration de son état de santé. Alexeï Navalny ne pourrait plus tenir debout et ses avocats ont déploré, mercredi, ne pas avoir été autorisés à lui rendre visite dans le camp où il purge une peine d'emprisonnement de deux ans et demi. "Violations flagrantes et systématiques des droits humains", dénonce le Canada qui sanctionne neuf responsables russes. Des mesures similaires avaient déjà été adoptées, au début du mois, par l'Union européenne. Les Vingt-Sept se pencheront, une fois encore, sur le sort d'Alexeï Navalny à l'occasion d'un sommet européen qui se tient, dès aujourd'hui, par visioconférence, Covid oblige. Les conditions de détention dans la colonie pénitentiaire de Pokrov, à une centaine de km de l’est de Moscou, sont plus que sévères. L'opposant russe subit des marches forcées dans la neige, il doit être debout puis assis pendant 8h et se voit réveiller, la nuit, pour réciter l'article de loi qui a conduit à son emprisonnement. 

Les explications de notre correspondant à Moscou, Claude Bruillot

1 min

Les autres titres du journal

Comment obtenir davantage de vaccins contre le Covid, en France et en Europe ? Les Vingt-Sept tenteront de répondre à cette question, également, lors du sommet européen qui dure jusqu'à demain, alors que la pandémie fait de nouvelles victimes. Faut-il acheter du vaccin russe Sputnik V ? Faut-il bloquer toute exportation de flacons fabriqués sur le sol européen, si des pays, comme le Royaume-Uni, ne jouent pas aussi le jeu, en envoyant des doses d’AstraZeneka vers l'Union européenne ? Le gouvernement de Boris Johnson se défend d'être favorisé par la firme suédo-britannique. Précisions à Londres de Richard Place.

Publicité

En France, le Rhône, l'Aube et la Nièvre pourraient rejoindre la liste des seize départements reconfinés. En attendant le point-presse du ministre de la Santé ce soir, la question des écoles pèse aussi sur la stratégie du gouvernement. Des enseignants, des élus, des médecins proposent de fermer les établissements scolaires, car les foyers épidémiques se multiplient.

A Nantes, le théâtre Graslin est occupé depuis deux semaines par des artistes qui réclament la réouverture des lieux culturels et la prolongation de l'année blanche pour tous les intermittents du spectacle. Reportage pour lancer nos différents rendez-vous au sujet du théâtre ce jeudi :

Ils sont une cinquantaine à occuper le théâtre Graslin de Nantes. Louis-Valentin Lopez y a passé une journée et une nuit.

1 min

À lire aussi : Le théâtre se réinvente-t-il après un an de pandémie ?