Dans la course mondiale aux vaccins, le Royaume-Uni conforte son avance par rapport à l'Union européenne, en ayant approuvé  des vaccins plus tôt et en souffrant moins de retard de livraison
Dans la course mondiale aux vaccins, le Royaume-Uni conforte son avance par rapport à l'Union européenne, en ayant approuvé  des vaccins plus tôt et en souffrant moins de retard de livraison ©AFP - Sophie RAMIS, Bertille LAGORCE / AFP
Dans la course mondiale aux vaccins, le Royaume-Uni conforte son avance par rapport à l'Union européenne, en ayant approuvé des vaccins plus tôt et en souffrant moins de retard de livraison ©AFP - Sophie RAMIS, Bertille LAGORCE / AFP
Dans la course mondiale aux vaccins, le Royaume-Uni conforte son avance par rapport à l'Union européenne, en ayant approuvé des vaccins plus tôt et en souffrant moins de retard de livraison ©AFP - Sophie RAMIS, Bertille LAGORCE / AFP
Publicité

Après Astra Zeneca, c'est au tour de Moderna d'annoncer moins de livraisons de vaccin. 150 000 doses n'arriveront pas dans les congélateurs français en février. Pendant ce temps-là, le Royaume-Uni se frotte les mains : 3 vaccins disponibles et bientôt un 4e, produit dans le nord de l’Angleterre.

Après Astra Zeneca, c'est au tour de Moderna d'annoncer moins de livraisons de vaccin : 150 000 doses n'arriveront pas dans les congélateurs français en février (soit un quart de moins que ce qui était prévu). Pendant ce temps-là, le Royaume-Uni se frotte les mains : le pays dispose de trois vaccins et bientôt d'un quatrième, produit dans le nord de l’Angleterre. Le Royaume-Uni a déjà sécurisé 60 millions de doses de ce nouveau vaccin, développé par l'américain Novavax mais fabriqué à Stockton-on-Tees, dans le nord-est de l'Angleterre. Ce vaccin en deux doses serait efficace à plus de 89% contre le Covid-19, selon les résultats des essais de phase 3, communiqué par le groupe américain. L'efficacité du vaccin par souche du coronavirus a été estimée à 95,6% contre la souche initiale, et à 85,6% contre le variant apparu au Royaume-Uni. Mais l'efficacité apparaît bien plus basse dans une étude de plus petite ampleur conduite en Afrique du Sud. C'est déjà "une bonne nouvelle", s'est félicité jeudi, le Premier ministre Boris Johnson après une visite en Ecosse où la question vaccinale a tendu les rapports avec Nicola Sturgeon, la Première ministre écossaise, également cheffe de file des indépendantistes. Alors que le gouvernement britannique garde le cap des 15 millions de personnes vaccinées d'ici mi-février, Nicola Sturgeon, qui veut revenir dans l'UE et qui déteste Boris Johnson, l'un des artisans du Brexit, menace de dévoiler les données sensibles sur les arrivées de vaccins au Royaume-Uni, en plein bras-de-fer avec l'Union européenne sur la question vaccinale.

Les explications sur place de notre correspondant, Richard Place

2 min

Le vaccin d'Astra Zeneca se retrouve sous le microscope de l'Union européenne : L'agence du médicament examine ses données, avant une autorisation de mise sur le marché. Le groupe pharmaceutique est dans la tourmente, attaqué par Bruxelles sur son efficacité chez les personnes âgées et sur ses retard de production.

Publicité

Angoulême 2021 : la colère encore des auteurs et autrices de BD

En attendant de nouvelles restrictions sanitaires et un éventuel reconfinement, un palmarès mais pas de public ce soir au Festival international de la bande dessinée à Angoulême : Edition reportée au mois de juin, si la situation sanitaire le permet. Mais les autrices et auteurs prévoient de boycotter le rendez-vous pour dénoncer la précarité dans la profession. Car si les ventes ont augmenté de 9% l'an dernier, un tiers des dessinateurs.trices vivent en-dessous du seuil de pauvreté.

Loïc Sécheresse et Cyril Pedrosa, en dédicace dimanche dernier, aux éditions Libertalia
Loïc Sécheresse et Cyril Pedrosa, en dédicace dimanche dernier, aux éditions Libertalia
© Radio France - "Editions Libertalia"

Malgré les semaines de fermeture des librairies lors du premier confinement, la bande dessinée a vu ses ventes augmenté de 9% l'an dernier. Selon les chiffres de l'institut GFK, un livre sur six achetés l'an dernier était une BD. L'augmentation des ventes a surtout profité aux auteurs les plus connus comme Jul pour son "Lucky Luke" ou Riad Sattouf, pour le 5e volet de "L'Arabe du futur". Mais c'est l'arbre qui cache la forêt.  

Un livre sur 6 acheté l'an dernier était une bande dessinée, selon l'institut GFK. Mais beaucoup pour des titres phares et de très nombreux auteurs, autrices souffrent de la précarité et demandent des réformes qui ne viennent pas.

4 min

Au moment où le palmarès des prix du festival d’Angoulême va être révélé ce soir, plus de 700 auteurs et autrices signent une tribune dénonçant la précarité dans la profession, par le biais du collectif Autrices, Auteurs en action. On y trouve notamment Catherine Meurisse, Fab Caro, Pascal Rabaté, Marion Montaigne, ou encore l’auteur du roman graphique "Portugal" et de "L'Age d’or" : Cyril Pedrosa. Cyril Pedrosa, qui vient de présenter son dernier album, réalisé avec Loïc Sécheresse, Carnet de Manif, Portraits d’une France en marche, était à la Librairie Libertalia, à Montreuil, tout près de Paris, dimanche dernier. Séance de dédicaces en petit comité, à défaut de grand festival ; dédicaces auxquelles Benoît Grossin a assisté. Reportage

L'auteur de bandes dessinées Geoffroy Monde, en séance de dédicaces à la librairie BDnet Nation, à Paris, le 28 janvier 2021.
L'auteur de bandes dessinées Geoffroy Monde, en séance de dédicaces à la librairie BDnet Nation, à Paris, le 28 janvier 2021.
© Radio France - Benoît Grossin
4 min