Les opposants au nouveau projet de constitution célèbrent après avoir appris les résultats du vote partiel du référendum, à Santiago, le 4 septembre 2022
Les opposants au nouveau projet de constitution célèbrent après avoir appris les résultats du vote partiel du référendum, à Santiago, le 4 septembre 2022 ©AFP - Martin Bernetti/ AFP
Les opposants au nouveau projet de constitution célèbrent après avoir appris les résultats du vote partiel du référendum, à Santiago, le 4 septembre 2022 ©AFP - Martin Bernetti/ AFP
Les opposants au nouveau projet de constitution célèbrent après avoir appris les résultats du vote partiel du référendum, à Santiago, le 4 septembre 2022 ©AFP - Martin Bernetti/ AFP
Publicité

Ce nouveau texte était en chantier depuis une violente révolte populaire en 2019, un premier référendum en 2020 avait pourtant fait état de la volonté très majoritaire des Chiliens d'adopter une nouvelle constitution pour remplacer la Loi Fondamentale héritée de l'ère Pinochet.

Le rejet de ce nouveau texte, s'il était attendu par le président chilien issu des rangs de la gauche contestataire, étonne par son ampleur. Une opposition venue notamment des régions sud et nord du pays, qui connaissent de graves problèmes de violence et d'insécurité.

A Santiago du Chili le reportage de notre correspondante Naïla Derroisné

1 min

Les autres titres du journal

Six ans après les faits, le procès de la tuerie de masse du 14 juillet 2016 à Nice s'ouvre ce lundi à Paris. Au volant d'un camion, le tueur avait provoqué un carnage, tuant 86 personnes et en blessant 450 autres.

Publicité

Au Royaume Uni, reportage dans cette édition avant l'annonce du successeur de Boris Johnson,

En Russie le journaliste Ivan Safronov, risque 24 ans de prison pour avoir écrit sur l'armée russe.

En France la droite s'est trouvé un nouveau cheval de bataille, l'écologie. Les explications dans cette édition de Julie Pacaud.

L'équipe

Anne-Laure Chouin
Anne-Laure Chouin
Nicolas Pommé
Collaboration