Emizabeth Borne lundi 16 mai 2022 à Matignon pour son investiture, Paris
Emizabeth Borne lundi 16 mai 2022 à Matignon pour son investiture, Paris
Emizabeth Borne lundi 16 mai 2022 à Matignon pour son investiture, Paris ©Maxppp - ao Jing / Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP
Emizabeth Borne lundi 16 mai 2022 à Matignon pour son investiture, Paris ©Maxppp - ao Jing / Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP
Emizabeth Borne lundi 16 mai 2022 à Matignon pour son investiture, Paris ©Maxppp - ao Jing / Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP
Publicité
Résumé

Nomination hier, d'Elisabeth Borne au poste de Première ministre, un choix de la continuité puisqu'elle fut trois fois ministre sous le précédent quinquennat. Retour sur la passation de pouvoir hier soir et sur les grands chantiers qui l'attendent.

En savoir plus

Elle était pressentie pour le poste, Elisabeth Borne sera donc la deuxième femme première ministre de la République française et la nouvelle cheffe de l'exécutif du deuxième quinquennat Macron. Ministre des transports, du travail, et de la transition écologique, polytechnicienne, ingénieure, devenue préfète et présidente de la RATP, Elisabeth Borne a commencé sa carrière politique au sein du parti socialiste. Avant de devenir l'une des ministres les plus loyales de l'actuel président.

Une "technocrate de gauche" qui succède à un technocrate de droite selon certains analystes, plus généralement Elizabeth Borne est attendue pour incarner la "méthode refondée" promise par Emmanuel Macron. On l'a entendu, elle souhaite aller "plus vite et plus fort" sur la transition écologique, qui reste, pour l'instant, son point faible en terme de bilan. Choisie pour donner des gages aux électeurs de gauche, elle est également très critiquée de ce côté de l'échiquier politique pour être partisane de la retraite à 65 ans et surtout pour avoir mené à bien une réforme de l'assurance chômage qui a fortement réduit les droits des chômeurs.

Publicité

Les autres titres du journal

"Une tache sur l'âme de l'Amérique", c'est ainsi que le président américain Joe Biden a qualifié l'attentat raciste de Buffalo, qui a tué samedi 10 personnes afro américaines à Buffalo, dans le nord de l'Etat de New York. Leur meurtrier présumé est un jeune suprémaciste blanc, Payton Gendron, 18 ans,  il a  été arrêté par les autorités alors qu'il projetait de continuer son massacre. Le président américain se rend aujourd'hui sur les lieux du massacre.

Enfin on termine cette édition avec la réouverture d'un musée londonien consacré à une figure très aimée des britanniques. Florence Nightingale, infirmière, pionnière de la médecine moderne  qui au 19eme siècle a transformé son métier, tout comme elle a transformé la vision des femmes.