Le vol prévu pour emmener des demandeurs d'asile du Royaume-Uni au Rwanda n'est pas parti comme prévu ce mardi après une bataille juridique de dernière minute ©AFP - VUDI XHYMSHITI / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Le vol prévu pour emmener des demandeurs d'asile du Royaume-Uni au Rwanda n'est pas parti comme prévu ce mardi après une bataille juridique de dernière minute ©AFP - VUDI XHYMSHITI / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Le vol prévu pour emmener des demandeurs d'asile du Royaume-Uni au Rwanda n'est pas parti comme prévu ce mardi après une bataille juridique de dernière minute ©AFP - VUDI XHYMSHITI / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Publicité
Résumé

L'avion qui devait partir de Londres mardi soir vers Kigali pour y renvoyer des migrants en vertu d'une nouvelle loi britannique n'a finalement pas décollé à cause d'une décision de la Cour Européenne des droits de l'homme.

En savoir plus

Un soufflet pour le gouvernement de Boris Johnson, mais une victoire pour les défenseurs britanniques des droits humains. Ce mardi, un premier avion, avec à son bord des personnes migrantes, devait décoller de Londres vers le Rwanda en vertu d'une loi voté par le gouvernement britannique. Mais la Cour Européenne des Droits de l'Homme l'a empêché de partir, à la suite de nombreux recours juridiques des ONG. Cette CEDH dont les décisions continuent de s'appliquer aux Britanniques malgré le Brexit.

Les précisions de notre correspondant à Londres, Richard Place

55 sec

8 min

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les autres titres du journal

Reportage au Burkina Faso dans cette édition, où les habitants sont encore sonnés par l'une des attaques djihadistes les plus meurtrières de ces dernières années. Au moins 79 personnes ont été massacrées près de la frontière avec le Niger.

Publicité

Le reportage sur place de Fanny Noaro

1 min

En Iran également, la colère des habitants augmentent à mesure que le prix des denrées essentielles augmente.

En France, retour sur la campagne de l'entre deux tours des législatives. L'extrême droite se tient en embuscade, analyse d'Antoine Marette dans ce journal.