Les plus de 16 ans doivent désormais être complètement vaccinés pour accéder aux restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux.
Les plus de 16 ans doivent désormais être complètement vaccinés pour accéder aux restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux.
Les plus de 16 ans doivent désormais être complètement vaccinés pour accéder aux restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. ©Maxppp - Marc ROGER
Les plus de 16 ans doivent désormais être complètement vaccinés pour accéder aux restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. ©Maxppp - Marc ROGER
Les plus de 16 ans doivent désormais être complètement vaccinés pour accéder aux restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. ©Maxppp - Marc ROGER
Publicité
Résumé

C'est un lundi comme un autre pour les personnes vaccinées, mais qui marque un tournant pour ceux qui ne le sont pas encore. Le passe vaccinal entre en vigueur aujourd'hui. Ce qui change concrètement - ou pas - pour chacun et chacune d'entre nous.

En savoir plus

A partir d'aujourd'hui, les tests négatifs au Covid-19 ne sont donc plus un sésame pour accéder aux restaurants, cinémas, salles de sport et autres lieux publics. Le passe vaccinal remplace le passe sanitaire, après son adoption au Parlement, à l'issue de débats agités. Le Ministre de la Santé lui-même parlant d'une "obligation vaccinale déguisée" face à la vague de nouvelles contaminations, quelque 300 000 par jour en ce moment. Quelles sont les différences entre l'ancien et le nouveau passe ? Les explications de Pauline Brault. 

Les autres titres du journal

En Allemagne, les députés discutent d'ailleurs cette semaine de cette obligation vaccinale au Bundestag, alors que le nouveau chancelier Olaf Scholtz veut la mettre en place. Selon les sondages, une majorité de la population approuverait la mesure, tandis que ceux qui s'y opposent ont décidé de se faire entendre, pas en manifestant mais de façon, disons, plus sage, en se promenant. Reportage de Ludovic Piedtenu. 

Publicité

"Le peuple veut". Le slogan du président tunisien se concrétise depuis une semaine. La population est appelée à se prononcer sur des questions liées à la politique, l'économie, ou encore l'environnement. Un large questionnaire qui servira de base pour modifier la Constitution.  L'opposition appelle à boycotter cette consultation. 

C'est inédit dans le secteur des plateformes de VTC et de coursiers comme Uber, Free Now, Deliveroo, Just Eat. Tous bientôt réunis pour négocier avec des représentants des quelques 75 000 livreurs à vélo et chauffeurs VTC indépendants. A partir d'aujourd'hui les organisations syndicales et les collectifs de travailleurs peuvent déposer leurs candidatures pour les élections professionnelles prévues au mois de mai, sauf que certains livreurs sont sceptiques sur l'utilité de ce dialogue social.