Jean Castex et Jean-Michel Blanquer rencontrent des représentants des syndicats d'enseignants français à Paris le 13 janvier 2022
Jean Castex et Jean-Michel Blanquer rencontrent des représentants des syndicats d'enseignants français à Paris le 13 janvier 2022
Jean Castex et Jean-Michel Blanquer rencontrent des représentants des syndicats d'enseignants français à Paris le 13 janvier 2022 ©Maxppp - THOMAS COEX / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP
Jean Castex et Jean-Michel Blanquer rencontrent des représentants des syndicats d'enseignants français à Paris le 13 janvier 2022 ©Maxppp - THOMAS COEX / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP
Jean Castex et Jean-Michel Blanquer rencontrent des représentants des syndicats d'enseignants français à Paris le 13 janvier 2022 ©Maxppp - THOMAS COEX / POOL/EPA/Newscom/MaxPPP
Publicité
Résumé

Jean-Michel Blanquer, déjà en difficulté, va devoir affronter, jeudi, une seconde grève en une semaine. Le ministre de l'Education doit aussi répondre aux critiques sur ses vacances : il était à Ibiza quand il a annoncé le protocole sanitaire pour la rentrée de janvier.

En savoir plus

"Au lieu de préparer avec les enseignants et les parents d’élèves une rentrée sous Covid, il a préféré faire un "coup médiatique les pieds dans le sable". Ce niveau de mépris et d’irresponsabilité n’est pas acceptable" assène Yannick Jadot, le candidat EELV à l’élection présidentielle, après confirmation des vacances de Jean-Michel Blanquer à Ibiza. Lorsqu'il a dévoilé, à la veille de la rentrée de janvier, le protocole sanitaire à l'école (finalement décrié). Mais si le ministre de l'Education nationale l'a annoncé tardivement, - le dimanche soir au Parisien -, ce n’est pas parce qu’il était en vacances à Ibiza, défend l'entourage du ministre de l'Education nationale. Non, il suivait les dossiers à distance et l'avis, aussi, du Haut Conseil de la santé publique rendu tard, le vendredi soir. L'Elysée n'a pas encore répondu à cette révélation par Mediapart de vacances à Ibiza, mais elle ravive la colère des syndicats d'enseignants, dont le SNES-FSU, majoritaire au collège et au lycée.

"Tout le monde à le droit de prendre des vacances, mais là c'était une rentrée sous 5e vague" nous dit Sophie Vénétitay, secrétaire générale de la SNES-FSU

40 sec

Le masque de nouveau obligatoire en extérieur à Paris, mais pas partout. Dans les endroits les plus fréquentés, notamment sur les marchés, aux arrêts de bus, près des gares et des écoles.

Publicité

Le pic des contaminations au Covid est-il passé, de l'Ile-de-France à Marseille ? C'est l'espoir des équipes hospitalières. Certaines ont dû fermer les urgences pédiatriques, dans le nord de la France ou en région parisienne, faute de soignants disponibles.

Les autres titres du journal

Le Parlement européen élit ce mardi son nouveau président ou plutôt, sa nouvelle présidente : la conservatrice maltaise Roberta Metsola. Son opposition à l'avortement a du mal à passer auprès de nombreux eurodéputés.

"Qui a trahi Anne Frank ?" C'est le titre éponyme d'un livre qui paraît aujourd'hui en Français, chez HarperCollins. L'autrice canadienne "Rosemary Sullivan " se fonde sur l'enquête menée durant 6 ans par un ancien agent du FBI, tous deux affirment que c'est un notaire juif qui a révélé aux nazis où se cachaient l'adolescente et sa famille, dans un appartement clandestin à Amsterdam. Anne Frank, connue dans le monde entier depuis la publication de son journal intime rédigé entre 1942 et 1944, a été arrêtée en 1944. Elle est morte l'année suivante, à l'âge de 15 ans, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen. Son père, Otto Frank, avait reçu une lettre anonyme, peu après la Seconde Guerre mondiale, indiquant que le notaire juif avait trahi les Frank et d'autres familles. Cette thèse doit encore être étayée estiment plusieurs historiens. Et pour Iannis Roder, responsable des formations au mémorial de la Shoah à Paris, il faut avant tout se garder de tout jugement moral.

Illustration et portrait d'Anne Frank sur un mur à Berlin.
Illustration et portrait d'Anne Frank sur un mur à Berlin.
© AFP - ANTOINE LORGNIER / ONLY WORLD / Only France

"Il faut faire attention car se dire qu'un juif a dénoncé d'autres juifs, ce serait, pour certains, se déculpabiliser", met en garde l'historien Iannis Roder

51 sec

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.