Photo prise le 21 août 2020, devant l'hôpital de Laval, en Mayenne, alors que les soignants étaient en grève pour réclamer plus de moyens
Photo prise le 21 août 2020, devant l'hôpital de Laval, en Mayenne, alors que les soignants étaient en grève pour réclamer plus de moyens
Photo prise le 21 août 2020, devant l'hôpital de Laval, en Mayenne, alors que les soignants étaient en grève pour réclamer plus de moyens ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Photo prise le 21 août 2020, devant l'hôpital de Laval, en Mayenne, alors que les soignants étaient en grève pour réclamer plus de moyens ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Photo prise le 21 août 2020, devant l'hôpital de Laval, en Mayenne, alors que les soignants étaient en grève pour réclamer plus de moyens ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Publicité
Résumé

Record de contaminations au Covid en France : près de 465 000 nouveaux cas ont été détectés en 24h. Si la décrue s'amorce en réanimation, la crise n'est pas réglée à l'hôpital où il manque toujours des lits et des soignants. Quelles sont les propositions "santé" des candidats à la présidentielle ?

En savoir plus

C'est le paradoxe des chiffres épidémiques, alors que le variant Omicron domine toujours en France : près de 465 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été identifiés en 24h, mais la décrue se poursuit lentement en réanimation. Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptent 3 894 malades du Covid, soit une centaine de moins qu'il y a une semaine. La décrue est lente, mais elle s'observe, de Paris à Marseille, en réanimation et c'est déjà une lueur d'espoir pour les soignants épuisés par deux années de pandémie. Le personnel manquait déjà avant l'arrivée du Covid, mais le virus a rendu encore plus criants tous les manques à l'hôpital. A Laval, en Mayenne, dans le nord-ouest de la France, le service des urgences du centre hospitalier a dû être fermé la nuit, à une quinzaine de reprises depuis le mois de novembre, faute de soignants. Les médecins manquent à l'appel à l'hôpital, comme en ville et c'est un cercle vicieux que déplore Caroline Brémaud, la cheffe du service des urgences à Laval.

"Nos locaux ne sont plus adaptés, on n'accueille pas les gens dans des conditions dignes" nous explique Caroline Brémaud, cheffe du service des urgences à Laval

1 min

La santé s'impose comme un enjeu majeur de l'élection présidentielle. Le manque de soignants dans les hôpitaux publics n'est pas un cas spécifique dans l'ouest de la France, mais partout dans le pays. A moins de trois mois du scrutin, quelles sont les propositions des candidats en matière de santé ? Tour d'horizon des programmes présidentiels avec Julie Pacaud.

Publicité

Quelles sont les propositions des candidats dans la santé ? Julie Pacaud a épluché leurs programmes

1 min

Les autres titres du journal

Souveraineté, réforme de l'espace Schengen, taxe carbone aux frontières, salaire minimum :  Emmanuel Macron défend de nouveau, ce mercredi, ses priorités pour l'Europe, avec un discours et un débat face aux eurodéputés. Dimension politique accrue à trois mois de la présidentielle en France.

Au Royaume-Uni, le ministre de la Santé se dit optimiste quant à la levée de certaines restrictions sanitaires, la semaine prochaine.  Les détracteurs du gouvernement conservateur de Boris Johnson y voient une tentative de détourner l'attention des révélations concernant des fêtes au 10, Downing Street, en dépit des restrictions mises en place face à la pandémie. Boris Johnson a "catégoriquement" réfuté, mardi, avoir été prévenu de l'organisation d'une fête contraire aux règles sanitaires, comme l'en accuse son ancien conseiller Dominic Cummings. Elle enquête sur son patron et pourrait provoquer sa chute : Sue Gray,  haute fonctionnaire britannique, mène l'enquête sur les fêtes qui ont eu lieu dans les bureaux du Premier ministre. Ses conclusions sont attendues dans les jours qui viennent. Certains s’inquiètent de sa possible partialité, mais son parcours plaide en sa faveur. Le portrait de Sue Gray, signé Richard Place à Londres, pour France Culture.

Le chef de la diplomatie américaine entame une tournée européenne, consacrée à la crise entre la Russie et l'Ukraine. Anthony Blinken se rend à Kiev et craint une attaque russe "à tout moment". L'armée ukrainienne est sur le qui-vive et dit attendre les soldats russes de pied ferme. Dans le sud-est de l'Ukraine, près de Louhansk, dans le Donbass, à la frontière russe, le reportage d'Eric Biégala sur la ligne de front.