Un bateau avec des migrants vu sous le phare de Lampedusa en Italie, le 04 août 2022
Un bateau avec des migrants vu sous le phare de Lampedusa en Italie, le 04 août 2022 ©AFP - VALERIA FERRARO / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Un bateau avec des migrants vu sous le phare de Lampedusa en Italie, le 04 août 2022 ©AFP - VALERIA FERRARO / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Un bateau avec des migrants vu sous le phare de Lampedusa en Italie, le 04 août 2022 ©AFP - VALERIA FERRARO / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Publicité

Candidats à l'immigration qui parfois meurent en Méditerranée. Reportage dans cette édition dans un village qui voit beaucoup de ses jeunes hommes faire le choix de partir.

Ils veulent traverser la Manche et bien souvent ils ont déjà traversé la Méditerranée à leur risques et périls. Ce mercredi, les autorités grecques ont secouru une embarcation de migrants syriens et libanais au large de la Crète. Quatre enfants n'ont malheureusement pas pu être sauvés sur les 64 passagers, ils sont morts de déshydratation. Mercredi ce sont trois tunisiens qui ont été retrouvés noyés au large de la Tunisie, eux aussi candidats à l'immigration. Selon l'agence européenne Frontex, cette route de Méditerranée centrale a été empruntée par plus de 42 500 personnes entre janvier et juillet 2022, soit une hausse de 44% par rapport à 2021. Des personnes fuyant, qui ont un avenir bouché, qui subit des persécutions et qui trouvent parfois la mort, parmi eux, de plus en plus de libanais. Le pays n'a pas fini en effet de s’enfoncer dans la crise économique et les candidats à une vie meilleure au delà de la méditerranée, font le choix de partir.

Le reportage de notre correspondant Noé Pignède dans le village de Bebnine, au nord du LIban

1 min

Les autres titres du journal

Que deviennent les prisonniers politiques qui avaient osé s'élever contre le régime de Loukachenko voici deux ans. Dans cette édition, le témoignage de la sœur de l'une des figures féminines de cette opposition biélorusse Maria Kolesnikova.

Publicité

En France, Emmanuel Macron s'apprête à lancer le CNR, le Conseil National de La Refondation, en présence d'acteurs de la vie politique, économique et sociale.