Des brochures de présentation du candidat démocrate au Sénat Raphael Warnock, au siège du Parti démocrate le 5 novembre 2022 en Géorgie
Des brochures de présentation du candidat démocrate au Sénat Raphael Warnock, au siège du Parti démocrate le 5 novembre 2022 en Géorgie ©AFP - MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Des brochures de présentation du candidat démocrate au Sénat Raphael Warnock, au siège du Parti démocrate le 5 novembre 2022 en Géorgie ©AFP - MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Des brochures de présentation du candidat démocrate au Sénat Raphael Warnock, au siège du Parti démocrate le 5 novembre 2022 en Géorgie ©AFP - MICHAEL M. SANTIAGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Publicité

Le scrutin des élections de mi-mandat aux Etats-Unis débute ce mardi, avec le risque pour Joe Biden de devoir bientôt gouverner avec deux chambres passées à l'opposition républicaine.

C'est toujours une période à haut risque pour la présidence américaine, les élections de mi-mandat, les "midterms" se déroulent ce mardi aux Etats-Unis, après plusieurs semaines de campagne qui ont confirmé une poussée des républicains. L'équivalent de nos élections législatives pourrait acter une nouvelle majorité au Sénat, mais aussi à la chambre des représentants, ce qui mettrait le président démocrate Joe Biden dans une position plus que délicate pour gouverner. Lundi, lors d'un dernier meeting, il a carrément appelé à "sauver la démocratie" en votant démocrate. Il est vrai que ces élections ont un air de match retour de l'élection présidentielle de 2020, alors que certains partisans de Donald Trump affirment toujours que cette élection leur a été volée malgré les faits.

Un des états clés de ce vote c'est la Géorgie, au Sud-Est des Etats-Unis, frontalier de la Floride. L'état avait offert la victoire à Joe Biden en 2020, à 12 000 voix près, et cette fois les républicains comptent bien le récupérer. Deux duels extrêmement serrés, alimentés par des campagnes financées à coup de dizaines de millions de dollars, captivent le pays. Dans les rues d'Atlanta, la capitale géorgienne, démocrate, on s'attend à revivre le même genre de scénario qu'à la présidentielle avec beaucoup d'appréhension pour certains.

Publicité

Les autres titres du journal

La COP 27 continue en Egypte, pays qui en terme d'énergies renouvelables mise tout sur le solaire, reportage dans cette édition dans l'une de ces centrales en plein désert.

En France, retour sur la situation de l'hôpital avec un témoignage venu du CHU du Besançon où des patients sont désormais en danger, estime un professeur, faute de prise en charge correcte.

L'équipe