La ministre de la santé, Agnès Buzyn, lors d'un déplacement à La Rochelle en juillet dernier ©Maxppp - Xavier Leoty
La ministre de la santé, Agnès Buzyn, lors d'un déplacement à La Rochelle en juillet dernier ©Maxppp - Xavier Leoty
La ministre de la santé, Agnès Buzyn, lors d'un déplacement à La Rochelle en juillet dernier ©Maxppp - Xavier Leoty
Publicité
Résumé

Pour mettre fin à la grève des urgences qui dure depuis six mois, la ministre a dévoilé hier de nouvelles mesures pour un budget de 750 millions d'euros. Le collectif Interurgences doit se réunir en assemblée générale ce mardi.

En savoir plus

La crise aux urgences continue malgré les annonces de la ministre de la santé hier. Agnès Buzyn promet 750 millions d'€ sur trois ans pour changer en profondeur le mode de fonctionnement des urgences. Détail de ces mesures avec Cécile de Kervasdoué.

Les annonces du pacte de refondation de la ministre Agnès Buzyn

1 min

Le collectif Inter-urgences n'a pas tardé à réagir. Il tiendra une assemblée générale ce mardi avant une manifestation mercredi à Paris à l'appel de la CGT.

Publicité

"Il n'y a pas de nouveaux moyens mis sur la table. Il n'y a pas d'augmentation des effectifs sur le terrain, pas de revalorisation salariale des para-médicaux, on n'améliore pas l'attractivité de nos métiers. Ces annonces ne répondent pas à nos attentes immédiates" Orianne Plumet, vice-présidente du collectif Inter-urgences

Le plan Buzyn
Le plan Buzyn
© Visactu -

Dans les autres titres du journal

La cour de cassation examine aujourd'hui une ordonnance qui date de 1945. A l'époque, le général de Gaulle veut annuler les ventes de biens confisqués sous l'occupation. Un texte au cœur d'une affaire de tableaux de Pissarro. Récit d'Antoine Marette

L'affaire de la gouache de Pissarro

1 min

Au Royaume Uni, Boris Johnson n'a toujours pas réussi a imposer des élections anticipées. La motion du gouvernement a été rejetée une nouvelle fois à la chambre des communes. Le président de cette chambre, John Bercow, a par ailleurs démissionné.