Le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier
Le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier
Le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier ©Radio France - Jean-Baptiste Marie
Le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier ©Radio France - Jean-Baptiste Marie
Le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier ©Radio France - Jean-Baptiste Marie
Publicité
Résumé

En ce 20e jour de mobilisation contre la réforme des retraites ce mardi, les transports sont toujours perturbés à quelques heures du réveillon de Noël, malgré Matignon qui impose une trêve des confiseurs : le Premier ministre donne rendez-vous aux partenaires sociaux le 7 janvier.

En savoir plus

Les opposants à la réforme de retraite font la grève de Noël ce mardi, 20e jour de mobilisation. Le Premier ministre Édouard Philippe, lui, impose une trêve des confiseurs et renvoie les négociations au 7 janvier prochain.

Les artistes, eux, restent solidaires du mouvement. Ces derniers jours, deux tribunes signées par des artistes, écrivains, cinéastes ont été publiées. La dernière date de ce mardi matin et fait la une du journal l'Humanité.

Publicité

Les autres titres de l'actualité 

Quel avenir pour l'Algérie au lendemain de la mort du Général Ahmed Gaïd Salah ? Un deuil national de trois jours a été décrété en Algérie, au lendemain de la mort de l'homme fort du pays, victime d'une crise cardiaque. Un décès qui rebat les cartes dans le pays. Soutien indéfectible du président Abdelaziz Bouteflika avant de le contraindre à la démission en avril dernier, Salah était très vite devenu impopulaire aux yeux des manifestants car il incarnait la continuité du système. 

En savoir plus : En Algérie, la mort du général Ahmed Gaïd Samah pourrait rebattre les cartes entre l'armée et le gouvernement

Sa dernière apparition publique, c'était il y a quatre jours, lors de la cérémonie d'investiture du président fraîchement Adbelmadjid Tebboune. Un président qui a désormais la possibilité de satisfaire la soif de changement des étudiants qui manifestent ce mardi, comme chaque semaine depuis le début du mouvement il y a dix mois. Pour Missibsa Bouterfa, étudiant en comptabilité à l'université de Tizi Ouzou qui répond à France Culture, Tebboune doit saisir cette opportunité.

Et puis, à quelques heures du réveillon, cet appel urgent des Restos du cœur : il leur manque 4 millions d'euros pour faire face à la demande d'ici janvier, sans quoi les stocks de nourriture viendront à manquer.

À lire : Les Restos du coeur : la “petite idée” de Coluche qui n’était pas censée durer