©Visactu
©Visactu
©Visactu
Publicité

L'enquête avance rapidement après l'attaque au couteau, en plein coeur de Paris, qui a fait un mort et 4 blessés hier soir. L'agresseur, lui même abattu par la police, a pu être identifié ce matin. Il est né en 1997 en Tchétchénie, ses parents sont actuellement en garde à vue.

L'auteur de l'attaque au couteau d'hier soir dans le quartier de l'Opéra, lui même abattu par la police, a pu être identifié ce matin : il est né en 1997 en Tchétchénie. Ses parents sont actuellement en garde à vue, entendus par les enquêteurs de la section antiterroriste, à qui le dossier a été confiée.

Dès hier soir sur place, le Premier ministre Edouard Philippe a salué "l'exceptionnelle réactivité des forces de police" qui a permis d'éviter un bilan humain beaucoup plus lourd.

Publicité

C'est en fait une équipe de police secours qui est arrivée la première sur les lieux.

Et on a appris il y a quelques minutes que Gérard Collomb va présider dans la matinée une réunion d'état major après cette attaque de la rue Monsigny revendiquée dans la soirée d'hier par l'agence de propagande du groupe Etat islamique.

A l'étranger

La Corée du Nord poursuit sa politique de détente à grand renforts d'actes symboliques.

Hier, Kim Jong Un précisait le calendrier du démantèlement de son site d'essais nucléaires. Il devrait être achevé le 25 mai. A marche forcée donc. Mais à multiplier les gestes de bonne volonté, Pyongyang finit par éveiller le scepticisme chez les observateurs internationaux. Correspondance de Séoul de Frédéric Ojardias.

© Visactu