Les missiles ont été tirés depuis les navires américains USS Porter  et USS Ross
Les missiles ont été tirés depuis les navires américains USS Porter et USS Ross
Les missiles ont été tirés depuis les navires américains USS Porter  et USS Ross ©Maxppp - YONHAP/EPA/Newscom/MaxPPP
Les missiles ont été tirés depuis les navires américains USS Porter et USS Ross ©Maxppp - YONHAP/EPA/Newscom/MaxPPP
Les missiles ont été tirés depuis les navires américains USS Porter et USS Ross ©Maxppp - YONHAP/EPA/Newscom/MaxPPP
Publicité
Résumé

59 missiles américains ont détruit une base aérienne située près de Oms

En savoir plus

Il a donc joint le geste à la parole : Donald Trump a ordonné cette nuit une frappe en Syrie, comme il l'avait menacé hier. 59 missiles sont tombés il y a quelques heures sur la base aérienne syrienne d'Al Shayrat, soupçonnée de servir de camp de base aux attaques chimiques menées par le régime. Cette frappe a suivi une réunion aux Nations- Unies, où les membres du conseil de sécurité n'avaient pas reussi à se mettre d'accord. L'opposition syrienne elle se félicite, elle appelle les américains à continuer les frappes. Les précisions de Frédéric Carbonne

"Nous sommes dans les derniers metres d'une route difficile". C'est ainsi que le premier ministre grec Alexis Tsipras a qualifié la situation économique de la Grèce, qui pourrait voir sa situation évoluer à l'issue de la nouvelle réunion de l'Eurogroupe à Malte ce vendredi. Pierre Bénazet.

Publicité

En France deux gros dossiers industriels font l'actualité ce matin: Fessenheim, dont la fermeture a été actée hier, mais sous conditions. Et STX Saint-Nazaire, qui sera bien repris par l'italien Fincantieri, on l'a appris hier.

Références

L'équipe

Catherine Duthu
Journaliste
Yassine Bouzar
Réalisation