Publicité
En savoir plus

Le président égyptien, Mohamed Morsi, pourrait finalement repousser le réferendum sur le projet de consitution prévu dans une semaine, le 15 décembre. C'est ce que laisse sous entendre le vice président, Mahmoud Mekki. Mais à conditions que l'opposition n'en profite pas pour tenter d'entraver son organisation en saisissant la justice. Les opposants qui pour l'instant restent campés sur ses positions et refusent le dialogue proposé par Morsi. Ils demandent l'annulation de ce réferendum et le retrait du décret qui élargit les pouvoirs du président. Ils étaient encore plusieurs milliers hier soir aux abords du palais présidentiel que protége l'armée...

Références

L'équipe

Renaud Candelier
Collaboration
Stéphane Robert
Stéphane Robert
Stéphane Robert
Collaboration