Serge Klarsfeld demande d'interdire la prochaine réédition des pamphlets antisémites de Céline

Vente aux enchères consacrée à Céline, en juin 2011, à l’hôtel des ventes de Drouot, à Paris
Vente aux enchères consacrée à Céline, en juin 2011, à l’hôtel des ventes de Drouot, à Paris ©Maxppp - Christophe Petit Tesson
Vente aux enchères consacrée à Céline, en juin 2011, à l’hôtel des ventes de Drouot, à Paris ©Maxppp - Christophe Petit Tesson
Vente aux enchères consacrée à Céline, en juin 2011, à l’hôtel des ventes de Drouot, à Paris ©Maxppp - Christophe Petit Tesson
Publicité

Ses pamphlets "tombent tout simplement sous le coup de la loi". C'est pour cela que Serge Klarsfeld, défenseur de la cause des déportés juifs de France, demande d'interdire la prochaine réédition des pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline.

Après l'annonce il y a quelques jours par Gallimard d'une prochaine réédition de pamphlets antisémites de Louis-Ferdinand Céline, "Bagatelles pour un massacre", "L'Ecole des cadavres" et "Les Beaux draps", rassemblés sous le titre "Écrits polémiques", Serge Klarsfeld s'indigne et réclame leur interdiction dans un entretien publié hier dans l'Obs. Le président de l'association des fils et des filles de déportés juifs de France "compte faire tout son possible pour empêcher" la publication de ces pamphlets, car, dit-il, "aucun appareillage critique ne peut alléger la teneur" des propos "abjects" de Céline. Polémique suivie par François-Pierre Noel.

Les autres titres du journal

La première grande réforme de Donald Trump, sur la fiscalité, a été définitivement adoptée au Congrès, aux Etats-unis.

Publicité

Et puis Donald Trump et le Kenya sont accusés par Amnesty International de renvoyer des Somaliens dans un pays ravagé par l’insécurité, la sécheresse et la famine.

Enfin, la Catalogne vote aujourd'hui pour renforcer ou contrer l'indépendantisme. Scrutin observé dans toute l'Espagne, en Europe et dans les sphères économiques. La Catalogne, moteur du PIB espagnol, à hauteur de 20%, est-elle en panne ? Et comment la relancer ? C'est le sujet du Choix de la rédaction, à la fin de ce journal.

L'équipe