Le député François Ruffin, de la France insoumise, demandait hier à l'Assemblée devant la presse la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail, comme le burn-out
Le député François Ruffin, de la France insoumise, demandait hier à l'Assemblée devant la presse la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail, comme le burn-out
Le député François Ruffin, de la France insoumise, demandait hier à l'Assemblée devant la presse la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail, comme le burn-out ©Radio France - Sophie Delpont
Le député François Ruffin, de la France insoumise, demandait hier à l'Assemblée devant la presse la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail, comme le burn-out ©Radio France - Sophie Delpont
Le député François Ruffin, de la France insoumise, demandait hier à l'Assemblée devant la presse la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail, comme le burn-out ©Radio France - Sophie Delpont
Publicité
Résumé

Des députés Insoumis présentent, ce matin, dans l'hémicycle, une proposition de loi visant à reconnaître comme maladies professionnelles les pathologies psychiques liés au burn-out, l'épuisement, l'un des principaux facteurs de souffrance au travail.

En savoir plus

L'épuisement au travail, le burn-out, pourrait concerner plus de 400 000 personnes chaque année.

Pour reconnaître comme maladies professionnelles les pathologies psychiques liées au burn out, débat, ce matin, à l'Assemblée, d'une proposition de loi de la France Insoumise, portée par François Ruffin et Adrien Quatennens.

Publicité

Députés soutenus notamment, hier, par un délégué syndical CGT de Lidl, qui a expliqué avoir retrouvé un "pote... pendu" une nuit, après une série de "changements managériaux".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La reconnaissance du burn-out comme maladie professionnelle, un texte rejeté en commission.

François Ruffin, élu Insoumis de la Somme, n'a aucune illusion sur une adoption rapide de sa proposition de loi. Mais pas question de baisser les bras. 

François Ruffin au micro de Sophie Delpont

1 min

Reportage de Sophie Delpont avec deux témoignages

1 min

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.