Evolution des violences sexuelles de novembre 2016 à novembre 2017
Evolution des violences sexuelles de novembre 2016 à novembre 2017
Evolution des violences sexuelles de novembre 2016 à novembre 2017 ©AFP - SABRINA BLANCHARD, PAUL DEFOSSEUX
Evolution des violences sexuelles de novembre 2016 à novembre 2017 ©AFP - SABRINA BLANCHARD, PAUL DEFOSSEUX
Evolution des violences sexuelles de novembre 2016 à novembre 2017 ©AFP - SABRINA BLANCHARD, PAUL DEFOSSEUX
Publicité
Résumé

A quoi s'exposent celles qui accusent? Dans le sillage de l'affaire Weinstein, le mot-clé "balancetonporc" avait libéré la parole de femmes victimes de harcèlement sexuel. Cette semaine, deux plaintes pour "diffamation" ont été déposées.

En savoir plus

Une série de procès à risque pour le mouvement de libération de la parole féminine va débuter. Certains hommes - qui nient les agressions dont ils sont t'accusés - dénoncent une atteinte à leur "honneur et leur considération". Au moins deux d'entre eux portent plainte publiquement pour "diffamation". L'ancien ministre de François Mitterrand, Pierre Joxe, accuse l'écrivain Alexandra Besson. Même poursuite annoncée jeudi par Eric Brion, mis en cause publiquement par la journaliste Sandra Muller qui avait d'ailleurs créé le mot-clé "balancetonporc". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans ce genre de procès, il n'est pas forcément question de savoir qui dit la vérité. En principe, un procès en diffamation ne porte pas sur la vérité des faits incriminés mais sur la démarche de celui ou celle qui a porté ses accusations

Publicité

Les autres titres du journal

Nous ferons ensuite un point sur les négociations entre les syndicats de surveillants de prison et l'administration pénitentiaire. Ce vendredi matin, des violences ont éclaté devant la prison de Fleury-Mérogis (91). Alors que les gardiens bloquaient l'accès à la plus grande prison d'Europe, les gendarmes mobiles ont forcé le passage et tiré des gaz lacrymogènes pour évacuer les 150 manifestants.

Les négociations autour de la réforme de l'apprentissage calent entre patronat et syndicats, autour de cette question : qui des entreprises ou des régions en géreront le budget?

Londres accepte de payer plus pour gérer les migrants à Calais. Conférence de presse commune, jeudi soir, d'Emmanuel Macron et Theresa May, dans une "apparente" fraternité, vous l'entendrez...