L'UMP a dépassé en 2012 de plus de 20 millions d'euros le plafond légal autorisé pour une campagne présidentielle
L'UMP a dépassé en 2012 de plus de 20 millions d'euros le plafond légal autorisé pour une campagne présidentielle
L'UMP a dépassé en 2012 de plus de 20 millions d'euros le plafond légal autorisé pour une campagne présidentielle ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
L'UMP a dépassé en 2012 de plus de 20 millions d'euros le plafond légal autorisé pour une campagne présidentielle ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
L'UMP a dépassé en 2012 de plus de 20 millions d'euros le plafond légal autorisé pour une campagne présidentielle ©AFP - KENZO TRIBOUILLARD
Publicité
Résumé

Après un faux départ du procès Bygmalion en mars, Nicolas Sarkozy est de retour au tribunal. L'ancien président est jugé pour les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012. Une nouvelle affaire Bygmalion pourrait-elle survenir ? Ou en est-on aujourd'hui ?

En savoir plus

L'affaire Bygmalion revient devant la justice et avec elle quatorze prévenus, dont l'ancien Président Nicolas Sarkozy. Ils sont soupçonnés d'avoir maquillé les comptes de la campagne présidentielle de 2012. 

L'affaire Bygmalion, avec Florence Sturm

1 min

Depuis 2014, la législation a évolué avec deux dispositions importantes. Pourtant, elle n'est toujours pas en mesure d'éviter un nouveau scandale.

Publicité

Depuis Bygmalion, quelles avancées dans la législation ? Par Stéphane Robert

1 min

Les autres titres du journal

L'épineux dossier de la dépendance des personnes âgées. Classée comme prioritaire par l’exécutif, il sera malgré la pandémie de Covid-19 probablement oublié des projets de loi.

Le Covid-19 qui touche psychologiquement les jeunes. En Allemagne, beaucoup d'écoles sont toujours fermées mais les services psychiatriques pour enfants et adolescents sont pleins.   

Israël bombarde les tunnels du Hamas. C'est un réseau très dense et sophistiqués de tunnels construits par les islamistes, essentiellement au nord de la bande de Gaza. Ces tunnels avec leurs rails, leur installations électriques et téléphoniques descendraient jusqu'à 40 mètres sous terre avec des accès au pied des écoles ou des maisons particulières, selon des sources militaires israéliennes.

A l'occasion du Conseil de l'Arctique, nous nous pencherons sur les enjeux dans cette région, autant diplomatiques qu'écologiques. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a martelé que l'Arctique était une zone d'influence légitime de Moscou. Ce n'est pas tout à fait faux.