L'attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande fait plusieurs morts. ©Maxppp - Zhu Qiping
L'attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande fait plusieurs morts. ©Maxppp - Zhu Qiping
L'attaque de deux mosquées en Nouvelle-Zélande fait plusieurs morts. ©Maxppp - Zhu Qiping
Publicité
Résumé

"Cela restera comme l’un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande", a commenté la Première ministre de cette nation paisible du Pacifique Sud. Quarante personnes ont été tuées lors de fusillades contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch durant la prière du vendredi.

En savoir plus

Les deux mosquées visées se trouvent sur la côte est de la Nouvelle-Zélande à Christchurch. Elles étaient très fréquentées lors de l'attaque. A 8h, ce vendredi, le premier bilan faisait état de 40 morts. L'un des tueurs a filmé la fusillade en direct sur le réseau social Facebook. Le profil d'un des tueurs, Australien, immigré en Nouvelle-Zélande, suprémasiste blanc, a été esquissé dans la Revue de presse internationale. Un "manifeste" mis en ligne sur des comptes liés à la même page Facebook fait référence aux thèses du "grand remplacement" circulant dans les milieux d'extrême droite et qui théorise la disparition des "peuples européens".

Deux mosquées visées à l'heure de la prière à Christchurch (Nouvelle-Zélande), ce vendredi 15 mars 2019
Deux mosquées visées à l'heure de la prière à Christchurch (Nouvelle-Zélande), ce vendredi 15 mars 2019
© Visactu

Quatre suspects ont été arrêtés. La police évoque des engins explosifs artisanaux. Par mesure de précaution, l'armée a fait exploser deux sacs qui semblaient abandonnés près d'une garde d'Auckland.

Publicité

La Première ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a pris la parole dans la nuit. Son pays, selon elle, a été attaqué parce qu'il "représente la diversité". "Ce qu'il s'est passé est un acte de violence extraordinaire et sans précédent", a-t-elle dit dans un discours, ajoutant : "Ils ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur pays, et c'est leur pays. Ils sont nous. La personne qui a commis cette violence contre nous ne l'est pas".

Jacinda Arden, Première ministre de la Nouvelle-Zélande

35 sec

La Nouvelle-Zélande relève à "élevé" son niveau d'alerte à la sécurité. Le pays était jusque-là réputé pour sa faible criminalité.

Selon le recensement de 2013, près de 46 000 personnes s'identifiaient comme musulmanes en Nouvelle-Zélande, soit un peu plus de 1% de la population totale.

Les autres titres du journal

En Algérie, une nouvelle journée de contestation contre le pouvoir se profile. Les jeunes, qui n'ont pas connu les années de plomb (1990-2000), sont les premiers mobilisés. Le Président Abdelaziz Bouteflika a repoussé l'élection prévue le 18 avril, sans annoncer de nouvelle date.

Un vendredi pour le climat et une nouvelle grève scolaire : la jeunesse, encore elle, se fait entendre à travers le monde. En France, près de 200 manifestations sont prévues. Le ministre de l’Éducation nationale préfèrerait voir ces collégiens ou lycéens rester à l'école pour parler du climat. Jean-Michel Blanquer demande donc à tous les lycées d'organiser un débat de 16h à 18h ce vendredi soir.

Le "grand débat national" se termine ce vendredi 15 mars. Les données des contributions sont compilées à la fois par l'intelligence artificielle et par des bénévoles. Explications dans ce journal. 

Références

L'équipe

Sophie Delpont
Journaliste