La ministre Annick Girardin, portant un masque, s'adresse à la presse à son arrivée à l'aéroport Félix Eboué de Matoury, près de Cayenne, en Guyane, le 23 juin 2020. ©AFP - Jody Amiet
La ministre Annick Girardin, portant un masque, s'adresse à la presse à son arrivée à l'aéroport Félix Eboué de Matoury, près de Cayenne, en Guyane, le 23 juin 2020. ©AFP - Jody Amiet
La ministre Annick Girardin, portant un masque, s'adresse à la presse à son arrivée à l'aéroport Félix Eboué de Matoury, près de Cayenne, en Guyane, le 23 juin 2020. ©AFP - Jody Amiet
Publicité
Résumé

C'est ce que promet la ministre des Outre-mer Annick Girardin. Elle est arrivée, hier soir, dans ce territoire d'outre-mer où la situation s'aggrave d'heure en heure. Faut-il aller jusqu'au reconfinement ?

En savoir plus

Alors que la pandémie de Covid-19 ravage encore l'Amérique latine et les Caraïbes, avec plus de 52 000 morts, la situation s'aggrave aussi en Guyane, territoire d'Outre-mer français, voisin du Brésil. Avec 2 594 cas positifs (+135 en 24 heures), une centaine de patients hospitalisés et huit décès. 

"L'Etat sera au rendez-vous" promet, ce matin la ministre des Outre-mer Annick Girardin, en déplacement en Guyane. Des renforts de la réserve sanitaire sont arrivés hier, des moyens supplémentaires sont attendus.

Publicité

Habitants et professionnels de santé sont partagés sur la question du reconfinement sur place car ils craignent que les plus pauvres n'en fassent les frais. 

Les autres titres du journal

L'Allemagne, elle, a déjà reconfiné hier plus de 600 000 personnes face à l'éruption d'un foyer de contamination dans le plus grand abattoir d'Europe.

.
.
© Visactu

Des abattoirs industriels dans le collimateur, également, des associations de défense des animaux et de l'environnement en France.

Emmanuel Macron est-il intervenu pour sauver le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler des griffes de la justice ? Une note du chef de l'Etat, révélée par Mediapart, dédouane en tout cas son bras droit alors qu'il était visé en 2019 par une enquête pour prise illégale d'intérêt.

La suite de notre tour de France avant le second tour des municipales ce dimanche. Direction ce matin Bordeaux.

Références

L'équipe

Martin Desclozeaux
Collaboration
Sophie Delpont
Sophie Delpont
Sophie Delpont
Journaliste
Clara Lecocq Réale
Clara Lecocq Réale