Un homme travaille de chez lui à cause de la pandémie, le 14 mai 2020, à Vertou près de Nantes (France) ©AFP - LOIC VENANCE
Un homme travaille de chez lui à cause de la pandémie, le 14 mai 2020, à Vertou près de Nantes (France) ©AFP - LOIC VENANCE
Un homme travaille de chez lui à cause de la pandémie, le 14 mai 2020, à Vertou près de Nantes (France) ©AFP - LOIC VENANCE
Publicité
Résumé

La ministre du Travail recommande le télétravail, en raison de la pandémie de coronavirus. Les partenaires sociaux doivent se revoir en septembre pour discuter d'un éventuel accord interprofessionnel.

En savoir plus

Au menu des discussions, prévues mardi entre la ministre du travail et les partenaires sociaux : le port obligatoire du masque dans les entreprises et le télétravail, toujours recommandé. Le rendez-vous aura lieu en visioconférence. La ministre Elisabeth Borne recommande de mettre en place le télétravail lorsque cela est possible, notamment dans les zones de circulation active du virus.

Les autres titres du journal

Les médecins urgentistes de Saint-Brieuc, dans les Côtes d'Armor, réclament une trentaine de lits supplémentaires. Ils déplorent le manque de moyen face au pic estival de patients. L'épidémie de Covid-19 a aggravé la situation. 

Publicité
4 min

Aux États-Unis, la convention du parti démocrate a commencé lundi soir et ressemble plutôt à une émission de télévision L'événement s'organise sur les écrans, faute de pouvoir réunir physiquement des milliers de sympathisants. 

Alexandre Loukachenko est de plus en plus chahuté. Des employés des usines et de la télévision publique ont fait grève lundi. Ils demandent le départ de ce président autoritaire, au pouvoir depuis 26 ans en Biélorussie.

Un joyau de Beyrouth a été dévasté par l'explosion du port libanais. Reportage au musée d'art moderne Sursock. L'intérieur a été défiguré et des œuvres abîmées.

Reportage au musée Sursock de Beyrouth, dévasté par l'explosion du 4 août

1 min

Mangez au restaurant et ne payez que la moitié de la note ! L'opération a lieu au Royaume-Uni, pour aider ce secteur, en difficulté depuis le début de la crise sanitaire.

"Eat out to help out" : reportage à Londres

1 min