Réserves mondiales de pétrole brut par pays pour 2019 en milliards de barils
Réserves mondiales de pétrole brut par pays pour 2019 en milliards de barils
Réserves mondiales de pétrole brut par pays pour 2019 en milliards de barils ©AFP - Gal ROMA, Laurence CHU
Réserves mondiales de pétrole brut par pays pour 2019 en milliards de barils ©AFP - Gal ROMA, Laurence CHU
Réserves mondiales de pétrole brut par pays pour 2019 en milliards de barils ©AFP - Gal ROMA, Laurence CHU
Publicité
Résumé

La production de pétrole saoudienne est réduite de moitié après des attaques de drones, ce samedi, contre deux installations stratégiques de la compagnie Aramco. Les attaques ont été revendiquées par des alliés de Téhéran, les rebelles yéménites Houthis.

En savoir plus

Les cours du pétrole ont grimpé de 10%, ce lundi matin en Asie, deux jours après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production. Donald Trump avait pourtant autorisé l'utilisation de réserves stratégiques américaines de pétrole pour limiter l'impact des événements sur les prix.

Les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran et qui font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Ryad, ont revendiqué ces attaques contre les installations du géant public Aramco. Les Etats-Unis se sont déclarés, ce dimanche, "prêts à riposter" aux attaques de drones, expliquant que leur ampleur et leur précision étaient telles que les Houthis ne peuvent pas en être les auteurs.

Publicité

Les autres titres du journal

L'élection présidentielle en Algérie aura lieu le 12 décembre prochain. Encore faut-il que les contestataires acceptent d'y participer. Ils réclament un renouvellement complet de la classe dirigeante avant la tenue de la présidentielle.

Les professions libérales s'unissent contre la réforme des retraites. Avocats, médecins, infirmières se mobilisent aujourd'hui. 

À lire : Réforme des retraites : les professions libérales dans la rue pour défendre leur régime autonome

A l'université de rentrée du Rassemblement national, à Fréjus (83), ce weekend, il a notamment été question du débat organisé à l'Assemblée sur l'immigration le 30 septembre. Marine Le Pen s'est offusquée de n'y avoir "aucun temps de parole".

Références

L'équipe

Sophie Delpont
Journaliste