Impôt minimal sur les sociétés : le G7 Finances se réunit

Graphique comparant le taux d'imposition sur les sociétés dans les pays de l'OCDE. Les Etats-Unis envisagent d'augmenter ce taux de 21% à 28%
Graphique comparant le taux d'imposition sur les sociétés dans les pays de l'OCDE. Les Etats-Unis envisagent d'augmenter ce taux de 21% à 28% ©AFP - Sophie RAMIS, Gal ROMA
Graphique comparant le taux d'imposition sur les sociétés dans les pays de l'OCDE. Les Etats-Unis envisagent d'augmenter ce taux de 21% à 28% ©AFP - Sophie RAMIS, Gal ROMA
Graphique comparant le taux d'imposition sur les sociétés dans les pays de l'OCDE. Les Etats-Unis envisagent d'augmenter ce taux de 21% à 28% ©AFP - Sophie RAMIS, Gal ROMA
Publicité

Un impôt minimal mondial pour 90% des entreprises de la planète. L'administration Biden à Washington en rêve. Le G7 Finances à Londres va en parler pendant deux jours et sur le côté. L'Irlande fait des pieds et des mains pour l'empêcher.

Y aura-t-il bientôt un impôt minimal mondial sur les sociétés ? L’idée, désormais défendue par les Etats-Unis, va être débattue ces deux prochains jours par le G7 Finances. Réunis à Londres, les ministres des Finances de sept des dix premières puissances économiques mondiales vont tenter de s’entendre sur cette taxation minimale, qui permettait de lutter contre la concurrence fiscale et de financer les plans de relance post-Covid. S’il voit le jour, 90% des entreprises mondiales seraient concernées.

Les explications de Louise Bodet

1 min

Les autres titres du journal

Focus sur le nombre de "Plans de Sauvegarde de l'Emploi" (PSE) en France et donc le nombre de suppressions de postes à venir, à cause de la crise du Covid-19.

Publicité

Une crise qui avait vidé, un peu, les prisons françaises l'an dernier, le pays ayant été à l’arrêt. Dix mois plus tard, elles sont de nouveau surpeuplées.

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec l'armée malienne. Paris veut tenter de pousser la junte au pouvoir vers la transition politique.

L'équipe