Le remaniement gouvernemental est prévu pour ce lundi 4 Juillet 2022. ©AFP - LUDOVIC MARIN
Le remaniement gouvernemental est prévu pour ce lundi 4 Juillet 2022. ©AFP - LUDOVIC MARIN
Le remaniement gouvernemental est prévu pour ce lundi 4 Juillet 2022. ©AFP - LUDOVIC MARIN
Publicité
Résumé

Le remaniement gouvernemental est prévu pour ce matin, on saura notamment qui remplace Amélie de Montchalin dans cet énorme ministère de la transition écologique qui recouvre de nombreux sujets cruciaux. Ce serait l'occasion de le transformer pensent les ONG environnementales.

En savoir plus

On devrait connaître dans les minutes qui viennent la composition du nouveau gouvernement. Après les élections législatives qui ont changé profondément le visage de l'Assemblée, c'est la dernière étape pour lancer enfin le second quinquennat Macron.
Sont à pourvoir le poste de ministre de la transition écologique, après l'échec d'Amélie de Montchalin aux législatives, celui aussi de Brigitte Bourguignon à la santé, et de Justine Bénin à la mer, Sans compter Yaël Braun-Pivet à l'outre mer, qui vient d'être élue présidente de l'Assemblée nationale.
Et puis il y a le cas de Damien Abad, ministre des solidarités accusé de plusieurs viols. Enfin les équilibres politiques ayant changé à l'assemblée, le nouveau gouvernement va t-il faire la place à des ministres venus d'autres partis, c'est la question.
Revenons au ministère de la Transition écologique et de la cohésion des territoires , poste clé à pourvoir donc, Il est chargé de la protection de la nature et de la biodiversité mais aussi de l'aménagement des territoires de l' urbanisme des transports et du logements.
Un "super portefeuille" donc, que les ONG et associations qui défendent l'environnement aimeraient bien voir refondé.
Ce remaniement s'ensuivra d'un conseil des ministres cet après midi avant le discours de politique générale prononcé par Elisabeth Borne mercredi devant le parlement pour lequel elle n'a toujours pas dit si elle solliciterait ou non la confiance des députés

Les autres titres du journal

En Ukraine, Moscou annonce la prise totale de la ville de Lissy-tchansk dans le Donbass. L'armée ukrainienne s'est retiré de la cité, stratégique pour la suite des opérations russe.
Oui, la Russie emporte ainsi une victoire stratégique pour sa conquête de toute la région du Donbass, déjà occupée en partie par des séparatistes pro-russes.
Alors qu'en Suisse, à Lougano, l'avenir de l'Ukraine va se discuter d'un point de vue économique notamment.
Objectif : permettre à l’Ukraine de se relever après plus de 4 mois d’un conflit qui a mis à terre l’économie et les infrastructures du pays. L’enjeu est d’autant plus grand que Kiev est désormais candidat officiel à une entrée dans l’Union Européenne.
Mais qui donne aujourd’hui à l’Ukraine et pour quoi ?

Publicité

La situation semblait s'être apaisée depuis quelques jours en Equateur, où un accord signé à la fin du mois de juin a mis fin à plus de deux semaines de manifestations violentes et de blocages routiers dans le pays.
Une mobilisation menée par la Confédération des nationalités indigènes d'Equateur, provoquée par la hausse du prix de l'essence l'accord a ainsi prévu la réduction du prix des carburants.
La communauté indigène représente plus d'un million des 17,7 millions d'habitants de l'Équateur.
Ce lundi, à Lacatunga en Equateur, devrait démarrer le procès de Leonidas Iza, le leader indigène qui a mené la grève générale pendant 18 jours.
Devenue une véritable figure politique nationale, il comparait libre pour avoir coupé la circulation et certains dénoncent un procès politique.