Etiquette au sol réalisée au pochoir devant l'hôpital de la Pitié Salpêtrière lors d'une grève générale des soignants le 5 décembre 2019 ©AFP - AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Etiquette au sol réalisée au pochoir devant l'hôpital de la Pitié Salpêtrière lors d'une grève générale des soignants le 5 décembre 2019 ©AFP - AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Etiquette au sol réalisée au pochoir devant l'hôpital de la Pitié Salpêtrière lors d'une grève générale des soignants le 5 décembre 2019 ©AFP - AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Publicité
Résumé

Les syndicats de la santé appellent à la mobilisation en faveur des Urgences ce mardi. La situation est telle que les soins donnés aux patients sont remis en cause. Témoignages de soignants dans cette édition.

En savoir plus

Ils redoutent l'été qui vient car l'été signifie "congés pour les personnels" et des personnels, il en manque déjà en temps normal. Les salariés des urgences se mobilisent ce mardi dans toute la France. Neuf syndicats et collectifs hospitaliers appellent au rassemblement pour réclamer des hausses de salaires et d'effectifs. Des mobilisations sont prévues dans au moins 50 villes, souvent devant les hôpitaux, à Grenoble, Marseille, Nantes et Toulouse, mais aussi Aurillac, Epernay ou Cherbourg, là où Emmanuel Macron est pourtant venu la semaine dernière annoncer une "mission flash" sur les services d'urgences. Des services dont on estime que 120 d'entre eux ont été forcés de limiter leur activité ou s'y préparent, faute de moyens pour accueillir correctement les patients.

Elise Le Bail, au micro de Tara Schlegel, est infirmière à l'hôpital St Jacques à Nantes, elle pointe la gestion purement comptable des soignants, au détriment des usagers

49 sec

Certains patients sont plus fragiles que d'autres, c'est le cas particulièrement de ceux pris en charge dans les urgences psychiatriques.  Ces derniers souffrent d'un manque de considération et de moyens qui dure depuis des années et qui s'est aggravée avec la pandémie.

Publicité

A Toulouse, François Ringoot est infirmier psychiatrique à l'hôpital Marchant, également secrétaire fédéral du syndicat Sud Santé Sociaux, il nous explique son inquiétude pour la santé de ses patients

49 sec

A Paris, un rassemblement est prévu ce mardi à la mi-journée devant le ministère de la Santé.

9 min
38 min
.
.
© AFP - Jean-Michel CORNU, Valentin RAKOVSKY

Les autres titres du journal

Autre secteur en souffrance, celui de l'habillement. L'enseigne C&A annonce un plan social, elle doit confirmer ce mardi la fermeture de deux magasins parisiens.

En revanche le secteur de la cybersécurité embauche, lui. Précisions dans cette édition.

A Strasbourg, certains députés européens dénoncent l'influence grandissante des lobbys sur la droite européenne, avant le vote du "paquet énergie climat".

La Tech californienne a du mal a faire revenir ses employés partis télétravailler, les explications de Loic Pialat dans ce journal.