Joe Biden lors de son discours avant les élections de mi-mandat, le 2 novembre 2022 à Washington
Joe Biden lors de son discours avant les élections de mi-mandat, le 2 novembre 2022 à Washington ©AFP - NATHAN POSNER / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Joe Biden lors de son discours avant les élections de mi-mandat, le 2 novembre 2022 à Washington ©AFP - NATHAN POSNER / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Joe Biden lors de son discours avant les élections de mi-mandat, le 2 novembre 2022 à Washington ©AFP - NATHAN POSNER / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP
Publicité

Comme Donald Trump avant eux, beaucoup de candidats Républicains menacent de ne pas reconnaître les résultats des mid-terms s'ils perdent. Le président Joe Biden s'en inquiète. Cela "ouvre la voie au chaos", prévient-il.

Il y a un risque de "chaos en Amérique". Joe Biden se veut solennel, à six jours des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Le président s'inquiète sérieusement des remises en cause de la démocratie dans son pays. Des candidats aux élections locales refusent sa victoire à la présidentielle de 2020. Comme Donald Trump avant son départ, ils font la part-belle à la désinformation.

Dernier exemple en date : la Républicaine Kari Lake dans l'Arizona, qui a une ascension fulgurante et déclare : "je vais gagner l'élection [dans cet Etat] et c'est le résultat que j'accepterai". Joe Biden lui répond à elle et tous les autres.

Publicité

Selon Joe Biden « refuser les résultats du vote ouvre la voie au chaos ». Il l’a dit mercredi soir dans un discours depuis Washington

40 sec

Joe Biden tente de convaincre des électeurs : moi ou le chaos. Il faut dire que ses promesses de campagne - concernant notamment la protection de l'avortement - n'impriment pas chez les électeurs. Ils sont davantage préoccupés par leur quotidien et l'inflation galopante dans les supermarchés.

Le reportage en Floride de Claude Guibal et Nicolas Matthias

1 min

Les élections auront donc lieu le 6 novembre 2022.

Les autres titres du journal

En Afrique du Sud, un accord a été trouvé pour un cessez-le-feu en Ethiopie. La guerre civile s'y transforme en crise humanitaire. Il y a entre deux et huit millions de personnes déplacées depuis le début de la guerre. Treize millions de civils n'arrivent pas à se nourrir tous les jours dans le Tigré.

Des députés français demandent des sanctions contre les parlementaires qui participent à des manifestations illégales. "Nous avons été particulièrement choqués par la présence de ces députés dont certains ont revêtu leur écharpe tricolore, aux côtés notamment des blacks blocs dans une manifestation interdite par la préfecture", écrivent-ils.

C'est une information France Culture : une plainte a été déposée par des soignants contre l'Etat pour carence fautive. Il s'agit d'un recours contentieux auprès du tribunal administratif de Paris. "Nous entendons envoyer un message fort à l'Etat, lui dire que la situation hospitalière est absolument catastrophique", alerte Laure Dorey, déléguée générale de l'Association Maladies Foie enfants".

Quatre romanci.er.ères sont en lice pour le prix Goncourt 2022 : deux femmes, deux hommes, aux écritures bien différentes.

L'équipe