Présidentielle au Brésil
Présidentielle au Brésil ©AFP - GUSTAVO IZUS, NICOLAS RAMALLO, TUPAC POINTU / AFP
Présidentielle au Brésil ©AFP - GUSTAVO IZUS, NICOLAS RAMALLO, TUPAC POINTU / AFP
Présidentielle au Brésil ©AFP - GUSTAVO IZUS, NICOLAS RAMALLO, TUPAC POINTU / AFP
Publicité

Il n'y a pas quatorze points d’écart comme le prédisaient les sondages, mais à peine cinq. Au Brésil, deux mastodontes de la politique se disputent la Présidentielle : Lula est juste devant Jair Bolsonaro. Il faudra un second tour le 30 octobre.

Dans un pays où le football est roi, le candidat Lula n'y voit qu'une "prolongation" : la prolongation d'un match entre lui et le président sortant Jair Bolsonaro. Il y aura donc une finale au Brésil, alors que Lula s'attendait à un KO dès le premier tour de la Présidentielle. Mais son adversaire d'extrême droite a mieux résisté que prévu : 48,4% des voix pour Lula contre 43,3 % pour Bolsonaro.

Sandrine Etoa-Andègue, à Rio de Janeiro pour Radio France

1 min

Selon les analystes, le Parti libéral (PL) de Jair Bolsonaro est en passe d'obtenir le plus grand nombre de sièges à la Chambre des députés. Au Sénat, les candidats du PL et les groupes alliés ont remporté au moins 14 des 27 sièges à pourvoir.

Publicité

Les autres titres du journal

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colona, s'exprime après le putsch au Burkina Faso. Elle affirme, à Radio France, qu'il s'agit d'une "crise interne". "La France n'est pas partie prenante", dit-elle.

La Russie recule dans le Donbass, grâce aux armes fournies par l'Occident à l'Ukraine. Reportage dans l'est du pays dans cette édition. Ce lundi, la Douma doit valider l'annexion des quatre régions où avaient lieu les référendums.

Le Royaume-Uni connaît des difficultés avec son système de santé. Un quart des patients qui ont un cancer attendent plus de deux mois entre le diagnostic et le début des soins.

Le volet "santé" du Conseil national de la refondation débute ce lundi au Mans. 400 personnes sont attendues autour du ministre de la Santé François Braun : des professionnels du secteur, des représentants syndicaux et des élus.