Graphique montrant l'écart entre la température relevée et les normales journalières, calculée sur la période 1981-2010, depuis le 1er janvier 2022
Graphique montrant l'écart entre la température relevée et les normales journalières, calculée sur la période 1981-2010, depuis le 1er janvier 2022
Graphique montrant l'écart entre la température relevée et les normales journalières, calculée sur la période 1981-2010, depuis le 1er janvier 2022 ©AFP - Valentina BRESCHI, Cléa PÉCULIER
Graphique montrant l'écart entre la température relevée et les normales journalières, calculée sur la période 1981-2010, depuis le 1er janvier 2022 ©AFP - Valentina BRESCHI, Cléa PÉCULIER
Graphique montrant l'écart entre la température relevée et les normales journalières, calculée sur la période 1981-2010, depuis le 1er janvier 2022 ©AFP - Valentina BRESCHI, Cléa PÉCULIER
Publicité
Résumé

C'est l'été, en ce moment, en Inde et au Pakistan. Les températures atteignent 50 degrés, quand, en plein printemps en France, on frôle les 35 degrés. Quasiment aucune zone de la planète ne refroidit, nous dira un climatologue.

En savoir plus

Une chaleur étouffante en plein mois de mai. "Pour les 15 premiers jours du mois on est déjà à plus de 2,7 degrés par rapport à la moyenne". Une "anomalie", dit le président de Predict Services, la filiale “risques” de Météo France. Des températures atteignant les 35 degrés à l'ombre sont prévues ce mercredi en France.

Ce n'est rien, comparé à ce que vivent en ce moment les Indiens et les Pakistanais. Le mercure grimpe à 50 degrés à Jacobabad, dans le sud du Pakistan. Le réchauffement climatique est plus que palpable. Quasiment aucune zone de la planète n'est épargnée par le phénomène, explique le climatologue Robert Vautard, directeur de recherche au CNRS, expert du GIEC, et directeur de l'institut de recherches universitaires Pierre-Simon Laplace.

Publicité

Robert Vautard : "La canicule est exceptionnelle par sa durée et sa précocité"

5 min

Les autres titres du journal

Il sera impossible d'accéder aux urgences adultes du CHU de Bordeaux à partir de ce mercredi soir. Ce service de l'hôpital ferme toutes les nuits, au moins jusqu'à la fin de l'été. Il faudra passer par le Samu. La faute à un manque de personnels. Brancardiers, infirmières, médecins ou aides-soignants : ils sont fatigués par leurs conditions de travail.

Le groupe Lafarge sera-t-il poursuivi "pour complicité de crimes contre l'humanité" ?  Le cimentier français est mis en examen à ce propos, soupçonné d'avoir versé près de 13 millions d'euros à des groupes terroristes et notamment le groupe Etat Islamique.

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine, un soldat russe sera jugé pour "crimes de guerre". Il est accusé d’avoir tué un homme non-armé dans un village du nord de l'Ukraine.  Il a reconnu les faits.

Il a été question de l'Ukraine, hier soir, lors de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes. Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, a pris la parole depuis Kiev sur le grand écran du Palais des Festivals. Une intervention impressionnante. Compte-rendu d'Antoine Guillot.

Le Festival de Cannes s'est ouvert avec Volodymyr Zelensky, qui a convoqué l'esprit de Chaplin. Récit d'Antoine Guillot.

2 min