Le logo d'EDF dans la ville de Flamanville dans le nord-ouest de la France, le 18 janvier 2022
Le logo d'EDF dans la ville de Flamanville dans le nord-ouest de la France, le 18 janvier 2022
Le logo d'EDF dans la ville de Flamanville dans le nord-ouest de la France, le 18 janvier 2022 ©AFP - SAMEER AL-DOUMY / AFP
Le logo d'EDF dans la ville de Flamanville dans le nord-ouest de la France, le 18 janvier 2022 ©AFP - SAMEER AL-DOUMY / AFP
Le logo d'EDF dans la ville de Flamanville dans le nord-ouest de la France, le 18 janvier 2022 ©AFP - SAMEER AL-DOUMY / AFP
Publicité
Résumé

Une électricité à bas coûts qui profite aux consommateurs aux dépens d'EDF. L'entreprise va devoir dépenser 8 milliards d'euros pour compenser ses efforts. Les syndicats appellent à la grève ce mercredi contre la décision du gouvernement et ils sont soutenus par la direction.

En savoir plus

Vendre à perte à leurs concurrents. Les salariés d'EDF y voient une double peine. L'Etat a demandé à l'entreprise de brader ses prix pour protéger le pouvoir d'achat des Français en limitant la hausse des tarifs réglementés à 4%. "Scandale", répondent en chœur les syndicats. Tous appellent ce mercredi à la grève, de la CGT à la CFE-CGC. 

Cette colère syndicale s'ajoute celle de la direction d'EDF qui soutient ses salariés. Le PDG de l'entreprise s'est exprimé en interne.

Publicité

Les précisions de Marie Viennot

1 min

Les autres titres du journal

L'affaire Orpéa prend un tournant politique. Ce groupe leader dans la gestion des Ehpads est accusé de maltraitance pour réduire ses coûts. Accusation et défense dans ce journal.

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 a repris avec un accusé qui "ne voulait pas un trop grand attentat". 

À lire : Procès des attentats du 13 novembre 2015 : au coeur de l'enquête

L'Ukraine est toujours au centre de la diplomatie internationale. Ce mercredi,  l'Europe entre en jeu. Paris et Berlin seront représentés face à Kiev et Moscou. Les Russes agitent clairement la menace militaire, même s'ils s'en défendent.