Campagne d'affichage pour les candidats du second tour des élections législatives françaises à Nice ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Campagne d'affichage pour les candidats du second tour des élections législatives françaises à Nice ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Campagne d'affichage pour les candidats du second tour des élections législatives françaises à Nice ©AFP - XAVIER DUVOT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Publicité
Résumé

C'est le dernier jour de campagne pour les candidats aux législatives. Le second tour a lieu ce dimanche et le suspense reste entier.

En savoir plus

Retour aux urnes,  ce dimanche. C'est le second tour des législatives et le dernier jour de campagne a lieu ce vendredi. Entre tractage dans les circonscriptions et conférences de presse parisiennes, chacun tente de convaincre les indécis ou les récalcitrants. Y aura-t-il un regain de mobilisation ? Si oui, en faveur de qui ? L'alliance de gauche, la Nupes, comme au premier tour ? La majorité sortante sous la bannière "Ensemble!" ? Ou bien le Rassemblement national, qui pourrait créer un groupe à l'Assemblée ? Une chose est sûre, on est loin de la vague marconiste de 2017, où ils étaient arrivés en tête dans près de 450 circonscriptions. Cette fois, les résultats s'annoncent plus serrés, car le camp présidentiel a été malmené pendant cet entre-deux-tours et son chef, critiqué ces derniers jours.

Les explications de Julie Pacaud des différents rapports de force de cette élection législative

1 min

Emmanuel Macron a quitté l'Ukraine, ce jeudi soir, après avoir pris soin de justifier sa position au 20h de TF1.

Publicité

Les précisions de Rosalie Lafarge

1 min

Les autres titres du journal

Malgré cet entre-deux-tours, Emmanuel Macron est donc allé en Ukraine, ce jeudi. Il a insisté sur la gravité du contexte et ouvert la voie à une candidature de Kiev à l'Union européenne. Le processus d'adhésion pourrait être long. Quel est la réaction des Ukrainiens, sur place ? Reportage aussi à Saint-Pétersbourg où des entreprises occidentales commercent toujours avec la Russie.

Dans cette édition aussi : l'accord historique à l'Organisation Mondiale du Commerce. Les 164 pays-membres sont notamment d'accord pour limiter la surpêche et lutter contre l'insécurité alimentaire. A ce propos, nous entendorns qu'en Ethiopie, la sécheresse menace des millions de personnes. Le Programme alimentaire mondial ne peut en aider que la moitié.