Olivier Veran prononce un discours lors du débat sur le projet de loi du pass vaccinal au Sénat français à Paris, le 11 janvier 2022
Olivier Veran prononce un discours lors du débat sur le projet de loi du pass vaccinal au Sénat français à Paris, le 11 janvier 2022
Olivier Veran prononce un discours lors du débat sur le projet de loi du pass vaccinal au Sénat français à Paris, le 11 janvier 2022 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Olivier Veran prononce un discours lors du débat sur le projet de loi du pass vaccinal au Sénat français à Paris, le 11 janvier 2022 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Olivier Veran prononce un discours lors du débat sur le projet de loi du pass vaccinal au Sénat français à Paris, le 11 janvier 2022 ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Publicité
Résumé

Les Sénateurs ont refusé mardi soir la vérification d'identité par les patrons de cafés et de restaurants. Ils examinent le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

En savoir plus

Si le passage du projet de loi instaurant le pass vaccinal fait moins de bruit au Sénat qu'à l'Assemblée nationale la semaine dernière, les sénateurs majoritairement de droite, se font tout de même entendre. Juste avant la suspension de séance, mardi soir, ils ont supprimé la possibilité pour les patrons de bars, cafés et restaurants de vérifier l'identité des détenteurs du pass. Sur ce point, au moins, le bras de fer entre l'exécutif et les oppositions continue.

Les précisions de Rosalie Lafarge

1 min

Par ailleurs, jusqu'à 800 000 personnes qui n'ont pas fait leur rappel de vaccin contre le Covid-19 risquent de voir leur pass sanitaire désactivé, samedi.

Publicité

Les autres titres du journal

Un vaccin antiCovid sous forme de patch, développé par la biotech britannique Emergex, est testé en ce moment en Suisse. Il pourrait être très efficace contre les variants comme Omicron. Les précisions de notre correspondant, Jérémie Lanche.

La Civiise, commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, lance un nouvel appel à témoignages. Elle s'intéresse en particulier aux victimes dans les institutions, comme à l'école ou en colonies de vacances. Dossier signé Cécile de Kervasdoué.