En visite à Borodianka le secrétaire général de l’ONU a évoqué les immeubles détruits par une guerre qui n'est "pas acceptable" au XXIème siècle
En visite à Borodianka le secrétaire général de l’ONU a évoqué les immeubles détruits par une guerre qui n'est "pas acceptable" au XXIème siècle
En visite à Borodianka le secrétaire général de l’ONU a évoqué les immeubles détruits par une guerre qui n'est "pas acceptable" au XXIème siècle ©AFP - Sergei SUPINSKY
En visite à Borodianka le secrétaire général de l’ONU a évoqué les immeubles détruits par une guerre qui n'est "pas acceptable" au XXIème siècle ©AFP - Sergei SUPINSKY
En visite à Borodianka le secrétaire général de l’ONU a évoqué les immeubles détruits par une guerre qui n'est "pas acceptable" au XXIème siècle ©AFP - Sergei SUPINSKY
Publicité
Résumé

Le sort de l'Ukraine toujours suspendu aux bombardements russes et à la résistance qui lui est opposée. Les deux camps revendiquent chacun "leurs" victoires sur le terrain. Alors que le pays, ses bâtiments, son patrimoine continuent d'être détruits.

En savoir plus

Les russes maintiennent la pression sur l'est et le sud de l’Ukraine. Des explosions ont été entendues autour de Kharkiv, deuxième ville du pays la nuit dernière. Le président ukrainien reconnait "une situation difficile" dans la région, mais il évoque aussi certains succès tactiques. Selon le Pentagone, l'offensive russe dans le Donbass, progresse "lentement et de façon inégale". Un statu quo qui, tant qu'il durera, restera aussi meurtrier que destructeur pour le pays. Comme la ville de Borodianka au nord ouest de Kiev. Meurtrie, défigurée par le passage des Russes, la reconstruction commence tout juste mais pour certains immeubles il n’y a plus rien à faire. Farida Nouar et Fabien Gosset se sont rendus dans un quartier résidentiel, où certains habitants ont tout perdu.

À lire aussi : Guerre en Ukraine, le podcast quotidien

Les autres titres du journal

Emmanuel Macron souhaite un retour au calme et à la concorde et promet des mesures sociales d'ici l'été. Le président réélu assume une certaine continuité politique et veut prendre son temps.

Publicité

Nous reviendrons aussi sur la démission du directeur de Frontex.

Escale à bord du voilier scientifique Tara au Cap en Afrique du sud en fin d'édition.