TikTok refuse de signer une charte française sur la protection de l'enfance

Le logo TikTok affiché sur un écran de téléphone
Le logo TikTok affiché sur un écran de téléphone ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP
Le logo TikTok affiché sur un écran de téléphone ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP
Le logo TikTok affiché sur un écran de téléphone ©AFP - JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP
Publicité

TikTok - application prisée des jeunes - n'a pas voulu signer une charte française visant à protéger les mineurs en ligne, à la différence de Meta, Google ou Snapchat.

Sexualité, violence, désinformation : l'Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) épingle le réseau social TikTok. Il n'est pas assez transparent dans ce qu'il met en place pour préserver ses utilisateurs, souvent mineurs. L'application TikTok est un réseau de partage de vidéos très prisé des plus jeunes : neuf millions d'utilisateurs en France chaque jour. Pourtant, il n'a pas signé une charte sur la protection de l'enfance.

Gordon Choisel, qui préside l'association Ennocence, trouve indécent le refus de TikTok de signer la charte

54 sec

Pour la troisième année consécutive, une dizaine de plateformes comme Google, Meta (Facebook, Instagram), Snapchat ou encore Twitter ont répondu aux questions de l'Arcom sur les mesures prises en 2021 pour combattre les fausses informations. Parmi les participants, TikTok se démarque "particulièrement par l'absence d'informations tangibles" fournies au régulateur.

Publicité

Les précisions d'Eric Chaverou

1 min

En cas d'infractions aux futures règles européennes, la Commission européenne pourra, dès l'été prochain, leur infliger des amendes allant jusqu'à 6% de leur chiffre d'affaires mondial, voire une interdiction d'opérer dans l'Union.

La Question du jour
8 min

Les autres titres du journal

Avec le commerce en ligne, le nombre de cargos augmente considérablement et avec eux, la pollution maritime. Les Nations-Unies demande au secteur d'accélérer sa transition écologique.

Emmanuel Macron reçoit ce lundi matin le président du Kazakhstan. Cette visite s'inscrit dans une stratégie de rapprochement avec les pays d'Asie centrale, une région sous influence russe et chinoise, de plus en plus courtisée par la France et l'Europe.

Le travail des députés français en question. Sans majorité absolue, l'Assemblée leur demande une présence de tous les instants, au risque de s'y perdre.

L'équipe