Les 41 000 amendements déposés par l'opposition font grincer des dents au sein de la majorité. ©AFP - Alain Jocard
Les 41 000 amendements déposés par l'opposition font grincer des dents au sein de la majorité. ©AFP - Alain Jocard
Les 41 000 amendements déposés par l'opposition font grincer des dents au sein de la majorité. ©AFP - Alain Jocard
Publicité
Résumé

L'examen du projet de loi se poursuit ce week-end a l'assemblée, mais les 41 000 amendements déposés par l'opposition font grincer des dents au sein de la majorité. Au point de commencer à évoquer l'article 49.3 de la Constitution.

En savoir plus

La bataille parlementaire fait rage autour de la réforme des retraites. L'examen du projet de loi se poursuit ce week-end à l'Assemblée. Trois séances de débats sont programmées aujourd'hui et demain. Sur les 41 000 amendements déposés, seuls 4 000 ont été examinés depuis lundi. Autant dire qu'il devient de plus en plus difficile pour le gouvernement de faire adopter le texte comme prévu initialement, avant les élections municipales. Conséquence : le spectre de l'utilisation de l'article 49.3 de la Constitution fait son retour. Les explications Pierre Neveu. 

Les autres titres de l'actualité

Emmanuel Macron inaugure le 57e Salon de l'agriculture porte de Versailles à Paris. Et le Président de la République n'arrive pas les bras chargé de cadeaux. Il revient de Bruxelles où a échoué la négociation autour du budget de l'UE, et donc de la PAC, la politique agricole commune. Porte de Versailles les agriculteurs l'attendent de pied ferme.

Publicité

Psychose autour du coronavirus en Italie. Des écoles, des bars et des églises sont fermées dans le nord du pays, ou 15 nouveaux cas sont confirmés. Reportage sur place de Bruce de Galzin.   

Nous ferons un point sur les primaires démocrates aux Etats-Unis, sur la situation du chercheur Patrick Georges emprisonné depuis 15 jours en Egypte, avant d'aller à Rio prendre la température, à quelques heures d'un Carnaval aux allures très politiques cette année.

Références

L'équipe

Martin Desclozeaux
Collaboration
Sophie Delpont
Journaliste