La Justice s'empare de l'"affaire Françoise Nyssen"

La ministre de la Culture Françoise Nyssen à l'Assemblée
La ministre de la Culture Françoise Nyssen à l'Assemblée ©AFP - BERTRAND GUAY
La ministre de la Culture Françoise Nyssen à l'Assemblée ©AFP - BERTRAND GUAY
La ministre de la Culture Françoise Nyssen à l'Assemblée ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité

Le Parquet de Paris a ouvert ce jeudi une enquête préliminaire sur les révélations du Canard Enchaîné concernant la ministre de la Culture Françoise Nyssen et les travaux réalisés sans autorisation ni déclaration au fisc au siège parisien de sa maison d'édition Actes Sud.

Après Alexandre Benalla, après Alexis Kolher, c'est Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, qui se retrouve au cœur d'un début de scandale politico-judiciaire. Enquête préliminaire ouverte hier par le Parquet de Paris sur ces travaux non déclarés réalisés du temps où elle dirigeait la maison d'édition Actes Sud.   

© Visactu

Les autres titres du journal 

Le gouvernement durcit les règles du droit d'asile en Guyane française : il s'agit de faire face à l'afflux de migrants haïtiens, mais la possible généralisation de cette politique migratoire inquiète les ONG.  

Publicité

Et pendant ce temps, l'Italie lance un ultimatum à Bruxelles. 24 heures pour trouver des pays d'accueil aux 150 réfugiés sauvés en mer et confinés depuis une semaine dans le port de Catane. La Commission européenne convoque une réunion d'urgence.  

En Argentine, on ne sait plus bien s'il s'agit d'une procédure judiciaire ou d'une télénovéla : le pays entier a suivi à la télévision hier les perquisitions menées chez l'ex-présidente Cristina Kirchner accusée de corruption.  

L'inquiétude, enfin, autour du sort de 12 militants des droits humains emprisonnés en Arabie Saoudite. La peine de mort a été requise contre eux par leurs juges. Parmi eux, une femme qui pourrait devenir la première militante des droits des saoudiennes à être exécutée.

L'équipe