Les autorités préparent un dispositif policier important en prévision de rassemblements à Paris
Les autorités préparent un dispositif policier important en prévision de rassemblements à Paris ©AFP - Artur Widak
Les autorités préparent un dispositif policier important en prévision de rassemblements à Paris ©AFP - Artur Widak
Les autorités préparent un dispositif policier important en prévision de rassemblements à Paris ©AFP - Artur Widak
Publicité

Le tribunal administratif a rejeté hier la demande d'une association qui souhaitait faire annuler l'arrêté préfectoral d'interdiction de manifester pris face au risque de troubles. Le Conseil d'Etat est saisi, mais les appels au rassemblement quoiqu'il arrive ne se sont pas arrêtés.

A cette heure, la manifestation parisienne en soutien au peuple palestinien est interdite. Le tribunal administratif hier soir a confirmé la décision prise par la préfecture de police de Paris, sur demande de Gérald Darmanin, qui craint des débordements comme lors de rassemblements similaires en 2014. La décision a provoqué la colère des avocats et des organisateurs qui regrettent que la France, pays démocratique, interdise une manifestation. Mais ils n'ont pas dit leur dernier mot. Précisions de Marion Ferrère.

Affaires étrangères
58 min
L'Invité(e) des Matins
40 min

Les autres titres du journal

Rien ne semble arrêter l'engrenage de violences au Proche-Orient. Tirs de roquettes vers Israël, bombardements sur Gaza, répression meurtrière de manifestations, c'est dans ce cadre dramatique que les palestiniens commémorent aujourd'hui la Nakba, leur exil forcé suite à la création d’Israël. Reportage d'Alice Froussard. 

Publicité

En France, la campagne électorale bat son plein dans les Hauts-de-France : cinq ministres sont dans la liste LREM pour les régionales. Pas question de baisser les bras pour le Rassemblement National. Marine Le Pen se déplace dans le Nord aujourd'hui, et donne un peu plus un air de présidentielle au scrutin. Analyse d'Elodie Forêt.

L'équipe