Principales données sur la sous-alimentation dans le monde, évolution et par régions ©AFP - Gustavo IZUS, Nicolas RAMALLO
Principales données sur la sous-alimentation dans le monde, évolution et par régions ©AFP - Gustavo IZUS, Nicolas RAMALLO
Principales données sur la sous-alimentation dans le monde, évolution et par régions ©AFP - Gustavo IZUS, Nicolas RAMALLO
Publicité
Résumé

Le Programme Alimentaire des Nations Unies lance un appel aux dons pour le Zimbabwe. Le pays connait la plus importante crise de la faim de son histoire, alors que le GIEC s'apprête justement à publier un rapport pour préserver la sécurité alimentaire sur notre planète.

En savoir plus

Un tiers de la population du Zimbabwe a besoin d'une aide alimentaire urgente. C'est le constat dressé par le programme alimentaire mondial qui lance un appel aux dons. Plus de trois millions de Zimbabwéens s'acheminent vers la famine et si rien n'est fait d'ici le début de l'année prochaine ils seront cinq millions. Cette situation catastrophique pour l'ancien grenier à céréales de l'Afrique australe s'explique par le dérèglement climatique et les récentes mesures économiques prises par le pays qui délaissent les plus pauvres.

Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial

1 min

Les autres titres du journal

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, suspend les négociations avec l'opposition, en réponse aux nouvelles sanctions économiques prises par les Etats-Unis contre Caracas.

Publicité

Donald Trump a été accueilli par des huées au Texas, à El Paso, quatre jours après une fusillade meurtrière dans la ville. Sans jamais croiser le président, les manifestants ont tout de même réussi à se faire entendre. 

Les livreurs de "Deliveroo" se battent pour leurs droits. En grève ce mercredi, une cinquantaine d'entre eux ont défilé dans Paris avant d'aller bloquer certains restaurants de la capitale. Ils dénoncent la nouvelle méthode de rémunération de l'entreprise britannique de livraison de repas. 

Les Britanniques boudent les campings français, cette année, à cause du Brexit. La chute de la livre sterling et l'incertitude sur une éventuelle sortie de l'Union sans accord les rendent prudents.