Marine Le Pen enterre le FN et le rebaptise "Rassemblement National"

Marine Le Pen le 1er Juin 2018 à Lyon
Marine Le Pen le 1er Juin 2018 à Lyon ©Maxppp - Joël Philippon
Marine Le Pen le 1er Juin 2018 à Lyon ©Maxppp - Joël Philippon
Marine Le Pen le 1er Juin 2018 à Lyon ©Maxppp - Joël Philippon
Publicité

Le Front National n'est plus, place au Rassemblement National: la mue dont rêvait Marine Le Pen depuis des années est devenue réalité vendredi soir, validée par 81% des militants consultés. L'emballage change mais restent le discours et le logo identitaires.

Avec

L'emballage change à peine, mais c'est plus que jamais Marine Le Pen qui affirme ses ambitions à l'extrême-droite française: la présidente du Front National a obtenu hier la victoire qu'elle souhaitait depuis des années, les militants ont validé le changement de nom du parti qui devient donc Rassemblement national. Un changement de packaging qui n'a pas fini d'irriter les "historiques" du parti. Jean-Marie Le Pen, pour sa part y voit une trahison.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Donald Trump reprogramme à son agenda le sommet de Singapour, le 12 juin, où il doit rencontrer Kim Jong Un. Il se dit à nouveau convaincu que Pyongyang va bien tenir ses engagements de dénucléarisation. 

Publicité

Le Canada rejoint l'Union Européenne dans sa riposte, devant l'OMC, contre les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium. L'organisation mondiale du commerce est appelée à arbitrer le conflit avec Washington dont les mesures protectionnistes, jugées illégales par Paris Berlin et Ottawa, prennent effet ce samedi.  

Un fusible qui saute au Brésil: il s'agit du PDG du géant pétrolier Pétrobras contraint à la démission pour sauver la tête du président Michel Temer, et mettre fin à 11 jours de grève des chauffeurs routiers.

En France, l'examen du projet de loi Elan sur le logement, se poursuit à l'Assemblée... vendredi soir les députés ont adopté une mesure contestée à droite comme à gauche: celle qui réduit de 100% à 10% la proportion de logement aux normes d'accessibilité handicapés dans les immeubles neufs.
Nous entendrons sur ce sujet la réaction de l'invité des Matins du samedi, l'architecte honoraire Patrick Bouchain.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une édition présentée par Camille Magnard

L'équipe