Manifestation de soutien à Nasser Zefzafi à Casablanca le 24 octobre 2010
Manifestation de soutien à Nasser Zefzafi à Casablanca le 24 octobre 2010 - JALAL MORCHIDI / ANADOLU AGENCY
Manifestation de soutien à Nasser Zefzafi à Casablanca le 24 octobre 2010 - JALAL MORCHIDI / ANADOLU AGENCY
Manifestation de soutien à Nasser Zefzafi à Casablanca le 24 octobre 2010 - JALAL MORCHIDI / ANADOLU AGENCY
Publicité

Des peines très lourdes ont été prononcées au Maroc contre les meneurs de la contestation sociale dans le Rif. Contestation liée à la mort d'un vendeur de poissons broyé dans une benne à ordures. L'icône de ce mouvement, Nasser Zefzafi, a été condamné à 20 ans de prison après un procès fleuve.

Au Maroc, c'est l'épilogue d'un procès fleuve de neuf mois. Celui du mouvement de contestation sociale qui a agité la région du Rif fin 2016 et l'année dernière. 

53 personnes ont été jugées. Elles s'étaient mobilisées après la mort d'un jeune vendeur de poissons, Mohcine Fikri, originaire d’Al-Hoceima. Ce jeune homme avait été broyé par une benne à ordures alors qu'il tentait d'échapper à la police qui voulait détruire sa marchandises. 

Publicité
© Visactu

La chambre criminelle de la cour d'appel de Casablanca a prononcé des peines lourdes : jusqu'à 20 ans de prison pour les meneurs et notamment la figure de ce mouvement Nasser Zefzafi. Les précisions de notre correspondante à Rabat, Stéphanie Wenger. 

En Méditerranée, le navire humanitaire Lifeline devrait pouvoir accoster à Malte. La France s'engage à accueillir plusieurs des réfugiés à bord. Emmanuel Macron l'a dit hier au Vatican.  

La France qui accueille aussi une conférence humanitaire sur le Yémen aujourd'hui. Mais aucune ONG n'a été invitée. Nous verrons pourquoi avec Louise Guibert.  

14 personnes tuées et une centaine d'autres blessés en un an. Pour la première fois, l'Inspection générale de la Police Nationale communique le nombre de victimes des interventions policières. Compte-rendu à suivre de Clarence Rodriguez.  

Le service national universel provoque déjà critiques alors qu'il sera présenté ce matin en conseil des ministres. Nous entendrons le député LR Philippe Gosselin.