Carte d'Irak et d'Iran montrant les principaux développements dans l'escalade militaire entre les Etats-Unis et l'Iran
Carte d'Irak et d'Iran montrant les principaux développements dans l'escalade militaire entre les Etats-Unis et l'Iran
Carte d'Irak et d'Iran montrant les principaux développements dans l'escalade militaire entre les Etats-Unis et l'Iran ©AFP - Kun TIAN, Gal ROMA
Carte d'Irak et d'Iran montrant les principaux développements dans l'escalade militaire entre les Etats-Unis et l'Iran ©AFP - Kun TIAN, Gal ROMA
Carte d'Irak et d'Iran montrant les principaux développements dans l'escalade militaire entre les Etats-Unis et l'Iran ©AFP - Kun TIAN, Gal ROMA
Publicité
Résumé

L'Iran a frappé des bases abritant des soldats américains en Irak, des raids en forme de représailles, cinq jours après la mort du général Soleimani. Le président Donald Trump prendra la parole à la mi-journée, ce mercredi.

En savoir plus

L'Iran a lancé dans la nuit de mardi à mercredi une attaque de missiles contre les troupes des Etats-Unis en Irak, en représailles à l'assassinat vendredi du général Qassem Soleimani dans une frappe américaine. Une quinzaine de missiles balistiques se sont abattus sur deux bases militaires irakiennes abritant des forces de la coalition menée par les Etats-Unis, à Al Asad et à Erbil. Le président américain Donald Trump déclare qu'une estimation du nombre de victimes potentielles et des dégâts était en cours. "Tout va bien!", a-t-il assuré via Twitter, précisant qu'il s'exprimerait mercredi matin, heure américaine. En revanche, la télévision publique iranienne évoque 80 morts.

Grégory Philipps, à Washington, pour France Culture

1 min

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les autres titres du journal

Direction ensuite Beyrouth puis Tokyo. La conférence de presse de Carlos Ghosn y est très attendue, ce mercredi. L'ancien patron de Renault-Nissan doit s'expliquer sur sa fuite vers le Liban.

Publicité

Un homme de 42 ans est mort vendredi dernier après avoir été interpellé par la police, à Paris. L'autopsie révèle une asphyxie avec une fracture du larynx. Les avocats de sa famille dénoncent une "bavure policière".

La réforme des retraites et cette question : les fonctionnaires auront-ils la possibilité de choisir une retraite progressive, comme dans le privé, avec du temps partiels en fin de carrière ? Des négociations débutent ce mercredi.