Le ministre turc de la Défense nationale inspecte l'opération par des unités d'appui terrestres et aériennes contre des cibles du régime syrien à Idleb ©AFP - Arif Akdogan / ANADOLU AGENCY
Le ministre turc de la Défense nationale inspecte l'opération par des unités d'appui terrestres et aériennes contre des cibles du régime syrien à Idleb ©AFP - Arif Akdogan / ANADOLU AGENCY
Le ministre turc de la Défense nationale inspecte l'opération par des unités d'appui terrestres et aériennes contre des cibles du régime syrien à Idleb ©AFP - Arif Akdogan / ANADOLU AGENCY
Publicité
Résumé

Les violences qui s'intensifient dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie. Dans la nuit de jeudi à vendredi, la Turquie annonçait au moins 33 soldats tués dans des raids aériens menés par Damas. Ankara a répliqué, laissant craindre une escalade et un nouveau désastre humanitaire.

En savoir plus

Au moins 33 soldats turcs ont été tués, ce jeudi, en Syrie dans le nord-ouest du pays, après des frappes attribuées au régime du syrien. Dans la foulée, Ankara a réagit en frappant des cibles du gouvernement. L'Otan, dont la Turquie est membre, condamnait d'ailleurs "les frappes aveugles du régime syrien et de son allié russe" et craint une escalade. Notre envoyé spécial à la frontière turco-syrienne, Aurélien Colly, nous raconte. 

Aurélien Colly, envoyé spécial à Reyhanli, à la frontière turco-syrienne

2 min

Un responsable turc annonce que la Turquie ne stoppera pas les migrants essayant actuellement de se rendre en Europe. Près d'un million de Syriens ont fuient leur habitation ces trois derniers mois. Selon les médias turcs, des groupes de migrants en Turquie se dirigeaient ce vendredi vers les frontières avec les pays européens voisins.

Publicité

Les autres titres du jounal

Emmanuel Macron explique pourquoi les frontières ne seront pas fermées en France, face au coronavirus. L'épidémie touche à présent l'Afrique subsaharienne avec un premier cas au Nigéria. Elle s'étend en Europe : les Pays-Bas et la Lituanie enregistrent leur premier patient contaminé. La France en est à 38 contaminations dont 2 morts, 24 hospitalisations et 12 patients guéris.

La justice administratrice  s’oppose à la reconnaissance faciale à l'entrée de deux lycées, en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Un projet attentatoire aux libertés individuelles, selon les associations de défense des droits, qui avaient saisi la justice. En octobre 2019, la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) avait déjà indiqué s'opposer à cette expérimentation, l'estimant "disproportionnée".

La rédaction des "Cahiers du cinéma" démissionne. Elle est en désaccord avec les orientations et le profil de ses nouveaux actionnaires.