Dans la ville de Soueïda (Syrie), deux kamikazes se sont fait exploser, le premier sur un marché et le second dans un autre quartier
Dans la ville de Soueïda (Syrie), deux kamikazes se sont fait exploser, le premier sur un marché et le second dans un autre quartier
Dans la ville de Soueïda (Syrie), deux kamikazes se sont fait exploser, le premier sur un marché et le second dans un autre quartier ©AFP - HANDOUT / SANA
Dans la ville de Soueïda (Syrie), deux kamikazes se sont fait exploser, le premier sur un marché et le second dans un autre quartier ©AFP - HANDOUT / SANA
Dans la ville de Soueïda (Syrie), deux kamikazes se sont fait exploser, le premier sur un marché et le second dans un autre quartier ©AFP - HANDOUT / SANA
Publicité
Résumé

Les attaques coordonnées menées ce mercredi par le groupe Etat Islamique dans le sud de la Syrie ont fait près de 250 morts. L'assaut contre plusieurs villages, couplé à des attentats suicides, a eu lieu dans la province de Soueida, contrôlée par le régime.

avec :

Ariane Chemin (écrivain, grand reporter au Monde).

En savoir plus

Le groupe Etat islamique a durement visé et meurtri la Syrie, ce mercredi. Des attentats multiples ont fait au moins 246 morts dont 135 civils dans le sud du pays. C'est l'un des bilans les plus lourds depuis de la début de la guerre en Syrie en 2011. Que reste-t-il de cette organisation terroriste, sur place ? Quelles sont ses capacités ?

Les djihadistes du groupe Etat Islamique se replient régulièrement vers le massif montagneux de djebel el-Druze, au nord Est de la province de Soueida, en direction de ce que les géographes nomment le sanctuaire de Daech, une zone de 6 000 km2 entre la Cité de Palmyre  et la vallée de l'Euphrate. 

Publicité

Il faut aussi rappeler que Daech n'a jamais été la priorité de Damas et ses alliés. D'après l'Institute of War, par exemple, 85% des frappes russes ont visé l'opposition et des civils et 15% seulement des territoires contrôlés par le groupe Etat Islamique.

Les autres titres du jounal

Direction, ensuite, Washington où Donald Trump et Jean-Claude Juncker semblent s'être mis d'accord pour un accord commercial. Il prévoit moins de taxes sur l'acier et l'aluminium contre plus de soja américain acheté par l'Europe.

Nous irons aussi à Islamabad, au Pakistan. Au lendemain des législatives, aucun résultat officiel n'est annoncé et des soupçons de fraudes pèsent sur le scrutin.

Emmanuel Macron s'est encore exprimé sur l'affaire Benalla. Les fautes existent, dit-il, en substance. Nous entendrons aussi la journaliste du Monde, Ariane Chemin, à l'origine de ce qu'elle qualifie de "scandale d'Etat".     >>>  Lire l'entretien

A l'origine du scoop sur l'affaire Benalla, la journaliste du Monde Ariane Chemin revient sur son enquête et surtout sur ses suites

3 min

Pourquoi les hôtesses et steward de Ryanair sont en grève ces mercredi et jeudi ? Ils dénoncent leurs conditions de travail et exigent les mêmes conditions de travail pour tous, qu'ils soient salariés sous contrats ou simples collaborateurs.